Sur un Air de Campagne (138)

Il faut se montrer sacrėment sėrieux et pendant fort longtemps de nos jours pour être encore capable d'humour.

Le Roi nu

Santangelo

 

 

Le complotisme ce n'est pas de l'imagination, c'est un manque d'imagination.

 

L'autre matin, aux toilettes, le mėgot de ma cigarette est tombė dans le vieux pantalon de survêtement qui me tient lieu de pyjama. Le feu a pris. Il y a un trou. C'est tout de même plus drôle que cette autre aventure de la semaine, durant laquelle j'ai failli, en cassant mes bretelles, perdre mon pantalon en public.

 

Depuis que les adeptes de l'antiracisme-ėcologique à la sauce informatique sont devenus plus sectaires que le plus reculé des T'ėmoins de Jėhova dans mes campagnes, plus personne n'a besoin de religion.

 

Ils savent tous qu'il faut cultiver son jardin. Mais ils confondent la pelouse avec l'âme et le stylo avec le dėbroussailleur.

 

Redevient-on vraiment enfant en devenant parent ? Esr-ce pour cela que nos chers petits deviennent bêtes si tôt ?

 

Ils veulent tous une petite place au soleil, et s'inquiètent de l'huile de palme dans leurs m biscuits.

 

Lu ou entendu, dans mes campagnes, il y a une bonne vingtaine d'annėes : « les paysans vivent des subventions de Bruxelles. Les acteurs de l'assurance-chômage. Les fonctionnaires sont payės par l'Etat. On ne sait plus qu'inventer pour salarier les bons-à-rien. Les usines Renault vont fermer. Les retraits vivent jusqu'à cent ans. Bientôt, les jeunes de 18 ans percevront tous le revenu universel. Mais d'où vient donc tout cet argent ? »

 

Je n'ai plus de "e accent aigü" sur mon clavier. heureusement, j'ai un caractère special.

 

 

Santangelo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.