Macron, le négociateur le plus mal payé de la planète

Lorsque Emmanuel Macron était à la Banque Rotschild, il a mené la négociation lors de la vente de Pfizer, un fabricant de laits maternels. Finalemment, Nestlé rachète Pfizer en 2012 pour la modique somme de 9 milliards d'euros. Dans toute négociation, surtout à ce niveau, le responsable de la négociation touche une commission, en pourcentage sur le montant de la transaction. En 2012, Macron déclare un million d'euros de revenus soit une commission de 0,011 %. Plutôt que de vouloir mettre Macron président de la République, je propose de le nommer à vie, grand négociateur de l'Etat, car vraiment Macron casse les prix ! En plus le gars est intelligent, propre sur lui, car surtout n'allez pas croire qu'une (grosse) partie de la commission est partie dans un paradis fiscal ; HONTE à VOUS, MACRON EST BLANC COME NEIGE !

C'est tout de même étrange comment l'administration peut avaler de telles couleuvres et Macron en sait quelque chose, vu son parcours au sein de l'Etat qui a suivi celui de la banque Rotschild.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.