Dans tous les sens

Après 6 mois que penser du mouvement des Gilets jaunes ?

 

gilets-jaunes-frexit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Même si les leaders ont révélé depuis le début  leur envie de renverser le pouvoir, il semble que beaucoup des gilets jaunes n'en ont pas eu tous conscience.  Pour beaucoup le RIC semblant la potion magique qui viendrait changer la vie, la soulager.  Il a suffit de laisser croire que le RIC ( avec le Frexit) était la solution miracle et revancharde contre les inégalités notamment. Une recette simpliste, usine à gaz  (hors contexte local) qui ne peut avoir de réponse donc assurance que le mouvement va perdurer ! N'oublions pas que le RIC est soutenu par FI, Asselineau et Chouard...

Ces personnes en gilets jaunes  manipulées sont respectables  : elles ont été embarquées par des bonimenteurs dans une sorte de bon esprit collectif (quand il n'est pas haineux),  et en pensant représenter le peuple à 0, 1 % ,  sans réfléchir au caractère anti démocratique et surtout confusionniste. L'ennemi commun à tous dans le mouvement étant Macron, les gilets jaunes ont alors fait abstraction à tous les signes révélant des graves inclus (cela ne pouvait qu'être faux puisque le gvt avait évoqué dès début les nationalistes, comme certains médias prétendument (alors qu'en réalité le mouvement  a été boosté comme aucun ne l'a été à ce point)

Pour faire court : dans ce mouvement beaucoup 'de braves gens' se sont fait manipuler, d'autant plus qu'ils n'étaient pas aguerris au sens critique  ni aux revendications politiques, et énormément influencés par  les réseaux sociaux qui ont nourri le mouvement d'infox. Ainsi beaucoup ont cru qu'il était possible de renverser la table et que tout changerait une fois Macron dégagé. D'autres ont subi une sorte d'imposture en imaginant que le mouvement parlait pour les travailleurs et les précaires alors que la réalité est toute autre : Macron étant l'axe central.

Autant les gilets jaunes n'ayant jamais manifesté,  qui se sont fait conduire à l'aveugle dans des croyances basiques, peuvent être compris (surtout ceux qui galèrent) que les soutiens gauchistes ou alter pas du tout !  car pour faire abstractions aux leaders séditieux, aux dérives graves il faut vraiment  en vouloir ou avoir la tête dans le sable.

Se coaguler à un mouvement trouble pour réussir ce qui n'a jamais été réalisé avant (convergence des luttes) a été le but, quitte à pactiser en manif parfois avec le diable.

Le bilan est déjà en partie visible  : demande de plus de sécurité. Le 80  à l'heure pour rendre les routes moins dangereuses va être remis en cause certainement. Moins d'impôt ce qui va nuire au bien commun et la redistribution. RN en hausse  comme la HAINE. Société divisée ( famille, amis ). Affaiblissement du syndicalisme. Fiasco.

Les gilets jaunes  jugent qu'il n'y aucun résultat provenant de leurs actions et manifestations récurrentes ... donc que dire ?  si avancées il y a, aucune prise en compte de leur part  (pour les mères seules par ex). Cela révèle que ce mouvement au fond n'a qu'un but, outrepasser la voie démocratique.

Pour conclure comme  dans d'autres pays  le populisme et le nationalisme semblent sortir vainqueurs. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.