Vapoter n'est pas fumer, mais le tabac reste un enjeu économique : schizophrénie de l'état français

C'est officiel depuis le 9 janvier 2015, en France « Vapoter n'est pas fumer ». Que ce soit dans les gares ou tout autre lieu, il est interdit d'interdire.

En effet, contre toute attente, la Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) a diffusé sur le site service-public (voir ici) une jurisprudence ayant pour titre : « Vapoter » n’est pas fumer : l'interdiction de fumer ne s'applique pas à la cigarette électronique. Autant dire que la nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux et des forums de vapoteurs en quelques heures. Il n’y aura aucun écho dans les médias. On préfère parler de la cigarette électronique quand il y a des info alarmistes, la peur fait mieux vendre…

La non augmentation des prix du tabac au 1er janvier, quand a elle, n’est pas passée inaperçue. Décision fermement soutenue par certains députés, comme le montre cette question du député PS des Vosges, Christian Franqueville à l’assemblée nationale "Si la réduction du tabagisme est indéniablement un enjeu de santé publique, le tabac n’en reste pas moins un enjeu économique…" [extrais : voir la question complète]

Avec la cigarette électronique, l'état devient schizophrène !

Alors que les vapoteurs, les professionnels de la vape, de plus en plus de scientifiques et médecins, études sérieuses à l’appui, ne cessent de clamer les avantages de la e-cigarette pour réduire massivement les risques du tabac, la France se prépare à devoir appliquer une directive européenne sur le tabac, qui inclut la e-cigarette.

Que va t-il se passer ? Cette directive est-elle applicable alors que la cours de cassation et l'administration française qui dépend des services du Premier Ministre, viennent d'affirmer que « vapoter n'est pas fumer ». En clair, la cigarette électronique n'est PAS un produit du tabac. Comment légiférer alors dans le cadre du tabac ?

Que va faire la France de cette directive qui semble avoir été dictée par l’industrie du tabac pour freiner et récupérer le marché de la vape. Voici le détail des mesures concernant la cigarette électronique inclus dans la directive tabac qui doit être appliquée d’ici le mois de mai 2016 : Directive tabac : la vape en danger de mort ?

Les vapoteurs ont peur. Très peur. Ils ont l’impression que les taxes générées par le tabac comptent plus que leur santé.

Plus que quelques mois à attendre pour savoir quelles sont les priorités de notre gouvernement…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.