Réponse à propos du racisme à Sciences Po Lyon

Le président du Conseil d'administration de Sciences Po Lyon, Gilles Le Chatelier, répond à une tribune collective du Club de Mediapart qui interpellait les membres de son conseil sur le racisme. 

Le président du Conseil d'administration de Sciences Po Lyon, Gilles Le Chatelier, répond à une tribune collective du Club de Mediapart qui interpellait les membres de son conseil sur le racisme (à lire ici).

« Mesdames, Messieurs,

J’ai pris connaissance de votre lettre du 13 octobre 2019. Ce courrier m’a bien été transmis dès sa réception par le directeur de l’Institut d’études politiques de Lyon.

J’ai échangé à plusieurs reprises, au cours du mois de septembre, avec ce dernier sur ce dossier. Il m’a en particulier confirmé s’être assuré du respect du principe d’égalité de traitement s’agissant de l’examen de la candidature de l’étudiant concerné auprès de Monsieur Christian Montes, directeur de l’Ecole Doctorale Sciences Sociales 483.

Monsieur Payre a également donné suite à la demande d’entretien formulée par l’étudiant dès lors que les instances compétentes de l’établissement ont été saisies, notamment la cellule Egalités. Un entretien entre l’étudiant et la responsable Egalités s’est d’ailleurs tenu le jeudi 19 septembre 2019. 

Depuis 18 mois, je souhaite vous rappeler qu’un ensemble de dispositifs de lutte contre les discriminations a été mis en place au sein de l’établissement, à l’initiative du directeur de l’IEP de Lyon :

- L’adoption d’une charte pour la lutte contre les discriminations et le harcèlement, votée par le conseil d’administration le 14 juin 2018.

- La nomination d’une responsable Egalités, le 10 décembre 2018, dont les missions sont définies dans la charte pour la lutte contre les discriminations et le harcèlement.

- La nomination de la référente Racisme et Antisémitisme, le 12 avril 2019, conformément au plan national 2018-2020 de lutte contre le racisme et l’antisémitisme établi par le Gouvernement et aux missions confiées par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Je prends acte de votre demande et je vous assure que ce point sera bien mis à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration de l’établissement, prévu le 6 décembre 2019. Pour préparer ses travaux et pleinement éclairer les administrateurs sur cette situation, j’ai demandé, en concertation avec le directeur de l’IEP, que Madame Hélène Surrel, membre du Conseil, établisse un rapport sur les conditions dans lesquelles les faits allégués par l’étudiant ont été pris en compte et gérés par l’administration et l’équipe de direction de l’Institut.

En espérant que ces éléments auront répondu aux interrogations dont vous avez bien voulu me saisir, je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Gilles Le Chatelier
Président du Conseil d’administration »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.