Mécanique Quantique et limites de la Science actuelle (I)

Il y a une semaine, la Conférence ICNFP 2015 (International Conference on New Frontiers in Physics) tenue à Kolymbari (Crète) du 23 au 30 août, a vu émerger une idée particulièrement novatrice proposée par Luis Gonzalez-Mestres dans un poster qui a reçu un prix de la Conférence, puis confirmée et élargie dans son intervention en séance plénière. La proposition formulée par Gonzalez-Mestres porte sur la possible origine de la Mécanique Quantique dans une contradiction entre l'espace-temps vu à l'échelle locale par les constituants ultimes de la matière (préons) présents à l'intérieur du vide et générateurs de la structure interne des particules dites « élémentaires », et l'espace-temps conventionnel du monde macroscopique. Pour éviter les conséquences de cette contradiction, la dynamique du vide impose aux particules un mouvement discret par rapport aux très petites échelles de temps et de distances. Il en résulte une situation proche de celle décrite par l'integrale de chemin de Feynman, qui depuis la soutenance de la thèse de Richard Feynman en 1942 est devenue le véritable pilier de la Mécanique Quantique. Comme le souligne Luis Gonzalez-Mestres, un vide avec des préons pouvant se déplacer beaucoup plus vite que la lumière (superbradyons) fournirait un cadre naturel pour l'intrication quantique.

Dans son article The Dynamical Origin Of Quantum Mechanics (I), http://www.science20.com/relativity_and_beyond_it/the_dynamical_origin_of_quantum_mechanics_i-157064 , Luis Gonzalez-Mestres écrit notamment :

What can be really said about the physical origin and the ultimate nature of the properties of matter described by Quantum Mechanics? Is Quantum Mechanics really an ultimate fundamental property of matter and a law of Nature, or is it actually a consequence of a deeper (preonic) dynamics that generates its content and formalism? In two recent papers, Quantum Mechanics and the Spinorial Space-Time and Quantum Mechanics, preonic vacuum and space-time contradiction, that are part of the material presented at the ICNFP 2015 Conference, I have tried to develop a precise answer to this question.

The basic idea is that a contradiction between:
- the arrow of time as seen locally by the ultimate constituents of matter (preons) inside the vacuum
- and the cosmic and macroscopic time,
forces the vacuum dynamics to forbid continuous motion of the standard particles, called nowadays "elementary" but actually made of preonic matter. The space-time contradiction between the preonic vacuum and the macroscopic world would lead to an overlap between particle structure functions "centered" at different times. The structures thus produced can turn out to be incompatible with the basic vacuum dynamics that produces a single solution "centered" at a given time.

(...)

(fin de l'extrait)

Si les structures "superposées" dans le cadre du mouvement continu à cause de l'incertitude temporelle ne correspondent pas à des solutions des équations de la dynamique du vide, contrairement à une fonction de structure isolée "centrée" autour d'une valeur précise du temps, le mouvement continu sera tout simplement impossible. La dynamique du vide devra alors imposer un mouvement discret, évitant ces phénomènes de superposition.

On est alors dans une situation proche de celle qui s'exprime par l'intégrale de Feynman à des plus grandes échelles d'espace et de temps. Il paraît donc raisonnable de conclure qu'un tel scénario généré à l'échelle préonique doit se solder par l'emergence de la Mécanique Quantique à l'échelle des particules standard.

 

On ne peut que se féliciter de voir une démarche intellectuelle aussi ambitieuse s'exprimer dans une conférence internationale de Physique. En même temps, elle met en évidence les limites de la Science standard actuelle et le chemin qui reste à parcourir en tout état de cause.

Comme le souligne Luis Gonzalez-Mestres, la théorie quantique des champs standard ignore toute possible structure ou dynamique plus fondamentale que les particules « élémentaires » standard et leurs interactions. Pourtant, les modifications apportées par la dynamique d'un vide préonique pourraient jouer un rôle essentiel pour résoudre des problèmes tels que celui de la constante cosmologique (voir les travaux de Gonzalez-Mestres en la matière) ou encore en ce qui concerne la renormalisation.

De même, la possible existence d'une dynamique des préons dans le vide serait de nature à changer radicalement la situation en ce qui concerne la Gravité Quantique et l'origine de l'Univers.

Les articles de Luis Gonzalez-Mestres Quantum Mechanics and the Spinorial Space-Time et Quantum Mechanics, preonic vacuum and space-time contradiction sont également accessibles à l'Archive de Physique Mathématque de l'Université du Texas à Austin, aux adresses:

https://www.ma.utexas.edu/mp_arc-bin/mpa?yn=15-86
https://www.ma.utexas.edu/mp_arc-bin/mpa?yn=15-90

Voir, sur Mediapart :

http://www.mediapart.fr/files/SSTQM.pdf
http://www.mediapart.fr/files/QMSTC.pdf

fichiers joints à l'article de Luis Gonzalez-Mestres D'où vient la Mécanique Quantique ? (I) .

 

Indépendance des Chercheurs

indep_chercheurs@yahoo.fr

http://science21.blogs.courrierinternational.com

http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

Groupes de discussion :

http://groups.yahoo.com/group/problemes_des_scientifiques

http://groups.yahoo.com/group/combatconnaissance

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.