Cas Sandoval. Lettre au professeur Quenan.

Poursuivi en Argentine pour crimes contre l'humanité, Mario Sandoval vient d'être extradé par la France. Entre 1999 et 2005, monsieur Sandoval a enseigné dans le prestigieux Insititut de Hautes Études d'Amérique Latine, que dirigeait à l'époque l'actuel ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. Le recrutement de monsieur Sanoval s'est fait sur demande de Carlos Quenan, professeur à l'IHEAL.

Monsieur,

Professeur agrégé d’espagnol, j’enquête sur le cas Sandoval.

Les actes de cette enquête sont publics. Cette lettre est publiée à l’adresse. Naturellement, votre réponse le sera aussi.

J’ai noté1 que vous avez demandé le recrutement de Mario Sandoval à monsieur Blanquer, qui, à l’époque, dirigeait l’IHEAL. J’ai noté aussi que vous ignoriez le passé de tortionnaire de monsieur Sandoval et que, dans vos propres mots, ce passé aurait été un obstacle rédhibitoire au recrutement de ce dernier, étant donné votre passé de prisonnier politique.

Pourriez-vous m’indiquer ce que vous saviez de monsieur Sandoval et, plus concrètement, ce qui vous a amené à choisir sa candidature plutôt qu’une autre ? Monsieur Sandoval a-t-il présenté un cv ? A-t-il occulté qu’il avait été policier sous la dictature ? Quelles étaient les fonctions de monsieur Sandoval ?

Un cv de monsieur Sandoval de cette époque, fourni à l'université de Marne-la-Vallée, indique qu'il avait été professeur aux Écoles de police et de l'Armée sous la dictature2. Connaissiez-vous cette information ?

Monsieur Sandoval a-t-il travaillé sous votre supervision après son embauche ? Si oui, ce travail s’est-il effectué à votre satisfaction ?

J’ai noté que aussi que madame Zagefka, qui a succédé à monsieur Blanquer à la direction de l’IHEAL, a annulé le financement d’un colloque que monsieur Sandoval devait organiser en 2004 en raison du caractère non scientifique dudit colloque, auquel n’avaient été invités que des militaires. En 2005, madame Zagefka décida de ne pas renouveler le contrat de monsieur Sandoval.

Avez-vous été associé à l’organisation de ce colloque ?

Avez-vous été informé ou consulté sur l’annulation de ce colloque et/ou sur le non-renouvellement du contrat de monsieur Sandoval ?

Avez-vous demandé, avez-vous approuvé l’annulation dudit colloque et/ou le non-renouvellement du contrat de monsieur Sandoval ? Ou, au contraire, vous êtes-vous opposé à l’annulation du colloque et/ou au non-renouvellement du contrat de monsieur Sandoval ?

Ce colloque non scientifique fut-il un fait isolé ou est-il arrivé que dans ses cours ou, plus généralement, dans ses activités au sein de l’IHEAL, monsieur Sandoval ait fait montre de partialité ou de sympathie à l’égard de la dictature argentine ?

Avez-vous gardé des contacts avec monsieur Sandoval après le non-renouvellement de son contrat en 2005 ? Si oui, jusqu’à quand ?

Quand avez-vous pris connaissance du passé de tortionnaire de monsieur Sandoval ? Comment avez-vous réagi en l’apprenant ? Avez-vous pris des dispositions particulières tendant à modifier votre procédure de sélection des enseignants que vous proposez à l’embauche ? Vous-êtes vous enquis, après avoir pris connaissance du passé de monsieur Sandoval, de l’enseignement que ce dernier avait dispensé entre 1999 et 2005 à l’IHEAL ?

Je lis que monsieur Sandoval a tenu un blog négationniste sur la dictature argentine.

Aviez-vous connaissance de l’existence de ce blog ?

Je note3 que vous n’avez pas signé la lettre de 12 enseignants de l’IHEAL qui déplore le fait que monsieur Sandoval y ait enseigné.

Cette lettre a-t-elle été proposée à votre signature ? Si oui, pour quel motif avez-vous refusé de l’endosser ?

Monsieur Blanquer dirigeait l’IHEAL au moment de l’embauche de monsieur Sandoval, qu’il a approuvée.

Quelle procédure a été suivie entre le moment où vous avez présenté votre demande d’embauche de monsieur Sandoval ?

Y a-t-il eu des écrits dans cette procédure d’embauche (de votre part ou de celle de monsieur Blanquer, par exemple) ? Si oui, les conservez-vous ? Pouvez-vous m’en transmettre copie ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, monsieur le professeur, l’expression de mes salutations les meilleures.

 

Sebastián Nowenstein,

professeur agrégé.

 

1Les faits évoqués dans cette lettre proviennent pour la plupart, de l'article de Libération Jean-Michel Blanquer a-t-il engagé Mario Sandoval, accusé de tortures en Argentine, à l'IHEAL en 1999 ? Lorsque ce n'est pas le cas, je l'indique.

2Voir «En même temps»: tortionnaire et prof à la Sorbonne

3Voir Lettre ouverte à la cour de Versailles.

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/19/affaire-sandoval-lettre-au-ministre-blanquer-par-la-voie-hierarchique/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/19/cas-sandoval-lettre-a-madame-boidin-directrice-de-liheal/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/19/cas-sandoval-lettre-a-madame-zagefka-ancienne-directrice-de-liheal/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/19/cas-sandoval-lettre-au-professeur-quenan/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/23/affaire-sandoval-lettre-au-professeur-witkowski/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/23/affaire-sandoval-lettre-au-professeur-merklen/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/24/affaire-sandoval-lettre-a-la-ministre-de-lenseignement-superieur-demande-denquete/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/25/affaire-sandoval-lettre-a-p-clerc-president-du-conseil-dadministration-de-laifie/

http://sebastiannowenstein.org/2019/12/28/reponse-de-liheal-et-du-creda-a-mon-courrier/

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.