Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

637 Billets

1 Éditions

Billet de blog 4 nov. 2014

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Elections au Donbass : un vote massif

Segesta3756
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

3.11.14  -  Les électeurs des républiques auto-proclamées de Donetsk et Lugansk ont voté massivement, dans l'est de l'Ukraine, appelés dimanche aux urnes pour choisir leurs leaders. Alexandr Zacharchenko a été confirmé président à Donetsk avec 75% des voix, à Lugansk il est en tête avec 63% des préférences le président sortant Igor Plotniski. Les longues queues ont obligé les organisateurs à prolonger de deux heures jusqu'à 22h les horaires d'ouverture des sièges. Une affluence qui n'a pas été conditionné par la situation de haute tension et par les tentatives isolées de l'armée ukrainienne de bloquer les routes et d'empêcher l'accès aux urnes dans les aires de campagne. Parmi environ 70 observateurs internationaux les parlementaires italiens aussi Alessandro Musolino et Lucio Malan, "tout ce que j'ai vu" a déclaré le sénateur Malan, "respecte les standards internationaux, les gens n'ont pas été conditionnés pour voter et la prévention pour les votes doubles ou triples semble bonne et conforme aux normes internationales". Les élections dans le Donbass n'ont pas été reconnues par Kiev, où le président Porochenko est sorti re-dimensionné des élections de la semaine dernière avec l'avancée au parlement des nationalistes hostiles à l'est de l'Ukraine, et il n'a pas été reconnu non plus par les diplomaties américaines et européennes le scrutin dans le Donbass défini comme obstacle à la paix par le nouveau haut représentant des Affaires Etrangères de l'UE Federica Mogherini. Le ministre des Affaires Etrangères russe Sergei Lavrov a déclaré que Moscou respecte l'expression de la volonté des citoyens de l'Ukraine sud-orientale. 

http://www.youtube.com/watch?v=YCx_jR8Qc48

Des commémorations depuis toute la planète pour commémorer le massacre d'Odessa, il y a six mois depuis ce 6 mai au cours duquel ont perdu la vie au moins 48 personnes. Des hommes, des femmes, beaucoup d'enfants qui étaient réfugiés dans la Maison des Syndicats d'Odessa pour fuir l'assaut d'une foule d'escadrons néo-nazis. Selon une première version ils seraient morts dans une incendie qu'ils auraient provoqué eux-mêmes, en réalité l'immeuble a été incendié par les néo-nazis pour couvrir la folie homicide d'un massacre soigneusement programmé. Par les images tournées sur place et les nombreuses photographies, de toute évidence les victimes ont été étranglées ou exécutées sommairement par les nazis ukrainiens ayant pénétré à l'intérieur de l'immeuble. Plusieurs amis des victimes se sont réunis devant la Maison des Syndicats à Odessa, des commémorations dans plusieurs villes, en Italie à Milan, Rome, Parme, Naples, et pour le monde New York, Moscou, Berlin, Strasbourg, Varsovie, Bruxelles, Madrid. Des ratissages et des exécutions avaient commencé dans les rues d'Odessa bien avant que la foule des russophones se réfugie dans la Maison des Syndicats, les meurtres se poursuivirent aussi dans les jours succédant le massacre pour au moins trois jours pour frapper les victimes désignées qui s'étaient enfouies du massacre. 

Adolfo Marino

PandoraTV.it

http://www.youtube.com/watch?v=_t5QJFwG9ww

Les élections dans le Donbass, n'importe comment on veuille les juger, les évaluer, enregistrent un extraordinaire succès des rebelles au pouvoir central de Kiev. Les images montrées avec un évident triomphe par toutes les chaînes russes soit depuis Donetsk que de Lugansk sont celles de longues queues d'électeurs dans les sièges et les sièges peuplés à l'intérieur jusqu'à l'invraisemblable. Ce sont des images très éloquentes. Chose qui ferait pâlir même le referendum qui a fait revenir la Crimée en Russie, et à Donetsk et à Lugansk faut-il prendre en compte que se déroule encore la guerre, nonobstant la trêve officielle, des coups de canons ont été audibles au cours de la directe et se sont poursuivies pendant le déroulement du scrutin. Les gens sont sortis de la maison souvent en risquant même leur vie, des dizaines de milliers de personnes sont sorties des refuges ou des maisons. Une roquette sur la foule autour des sièges aurait pu signifier un massacre certain. Une affluence extraordinaire donc y compris dans les sièges en territoire russe où sont réfugiés non moins de 900.000 personnes, ukrainiens russes à cause des combats et il est déjà clair et connu que ces voix seront comptabilisés en plus de ceux réalisés dans les territoires. Trois partis en compétition à Donetsk , deux à Lugansk mais n'importe comment se conclue le comptage des voix, les séparatistes, c'est-à-dire ceux qui veulent s'en aller, et ils s'en iront, ont déjà gagné. La réaction de Kiev a été colérique, Porochenko a défini une farce ces élections qui immédiatement n'ont pas été reconnues par Washington et que Poutine par contre, a déjà reconnu comme valables, et depuis maintenant on part à une autre vitesse, encore une fois cependant faut-il faire remarquer que les télévisions italiennes grimpent sur les miroirs tout en élucubrant différentes versions, plusieurs hypothèses, naturellement aucun envoyé spécial n'a été envoyé filmer et regarder directement, et justement les télévisions italiennes ne montrent pas les images de ce vote populaire que par contre vous pouvez regarder sur Pandora, des images qui disent tout ce qui est arrivé, et j'ajoute qu'elles disent tout ce qui arrivera, parce que ce vote de toute manière, laisse tomber toute une série d'hypothèses qui pouvaient être valables jusqu'à à la veille. Ces deux régions ne reviendront pas à l'intérieur de l'Ukraine, d'une manière ou d'une autre elles ont gagné leur indépendance.

Giulietto Chiesa

PandoraTV.it

lundi 3 novembre 2014

Ukraine/Novorossia : Journée du 03.11.2014, les résultats des élections dans le Donbass

Graham Phillips après le concert d'hier soir à Donetsk + friends
R. Lyagin (CCE-RPD) : "le Donbass ne fait plus partie de l'Ukraine, que cela plaise ou non."

A. ZakharchenkoAprès dépouillement de 100% des bulletins, le chef d'état élu de la RPD est le premier ministre sortant de la République Alexandre Zakharchenko qui a rassemblé 765.340 électeurs. Vient ensuite le vice-président du Parlement de Nouvelle Russie Alexandre Kofman, avec un résultat de 111.024 votes, et ferme la marche le président du Conseil suprême de la RPD Youri Sivokonenko, qui a recueilli 93.280 votes.
Dans les élections au parlement de la RPD, le plus grand nombre de votes obtenu est pour l'association publique "République de Donetsk", avec 662.752 électeurs devant "Donbass Libre" avec 306.892 votes.
A l'annonce des résultats, le président du Comité Consultatif Électoral (CCE) Roman Lyagin a noté que le pourcentage du vote n'a pas été compté, car il "considère les chiffres bruts plus transparents et suffisamment clairs". Il a annoncé la formation d'un pouvoir légitime en RPD.
"Les élections étaient légitimes et sans violations importantes qui auraient pu influer sur le résultat. Maintenant, nous avons une autorité légitime, le Donbass ne fait plus partie de l'Ukraine, que cela plaise ou non, ". L'inauguration du nouveau siège de la république non reconnue, selon Lyagin, sera faite "un de ces prochains jours" (cité par Interfax)- (source)
Sergei Koziakov (CCE-RPL) a annoncé les résultats définitifs des élections du Conseil du peuple et de la République populaire de Lougansk. 

Igor PlotniskyDans la République Populaire de Lougansk (RPL), le président de la république sortant I.V. Plotnisky a été réélu largement. les observateurs internationaux ont été unanimes dans leur évaluation des élections en RPL - elles sont en conformité avec les procédures démocratiques et les normes internationales (Source). 
Le nombre d'électeurs inscrits est 1.027.012. Ainsi, le taux de participation était de 68,7%.
Résultats du vote dans les élections de la RPL: Plotnisky : 445 095 votes (63,08%), Akimov : 106 661 votes (15,12%), Penner : 71 140 votes (10,08%), Hayrapetyan 51 341 votes (7,28%)
Résultats du vote pour l'élection du Conseil national: "Mir Luganshchine" - 489 805 votes (69,42%), "Union économique de Lougansk" 156 855 votes (22,23%), "Union populaire" - 27 181 votes (3,85%). (source)
Aux élections d'hier dans le Donbass, le taux de participation a été sans précédent pour l'Europe, a déclaré l'observateur autrichien Ewald Stadler, représentant du parti "REKOS"

«Je veux dire la chose principale: je n'ai jamais vu autant de gens dans les bureaux de vote. Certaines personnes ont attendu plus d'une heure pour voter. Pour l'Europe, c'est sans précédent - aux élections européennes jamais plus de cinq minutes d'attente n'est nécessaire.
Dans les médias européens, je vois des informations qui disent que les gens sont opprimés, intimidés, mais ici nous voyons le contraire : les gens sont vraiment sympas, tout le monde est très sympathique, on peut même dire détendu, ça se passe très bien, et imaginer que cela se passe en pleine guerre civile - est impossible. Et nous pouvons dire que les autorités ukrainiennes ont fait une erreur de ne pas répondre à ces gens. L'Ukraine a perdu non seulement les voix mais aussi les cœurs des habitants de Donetsk, qui ne pourront jamais retourner à l'Ukraine ", a dit Stadler qui a également commenté la déclaration du SBU selon laquelle les observateurs étrangers seront désormais déclarés persona non grata. "Vraiment? Eh bien, pour moi il n'y a rien de nouveau, puisque je suis déjà dans la liste noire depuis le référendum en Crimée. Mais croyez-moi, il en faut plus pour m’empêcher de dormir. Je ne suis pas le premier qui est mis à l'index, et pas le dernier".

(Source)

la suite sur le blog (mises à jour + vidéos) :

http://gaideclin.blogspot.fr/2014/11/ukrainenovorossia-journee-du-03112014.html 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte