70e anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau par l’Armée rouge

Au moment où le Premier Ministre ukrainien Iatseniuk déclare sur la chaîne allemande ARD qu’en 1944 'l’Allemagne et l’Ukraine avaient été envahies par l’URSS' et que l’UE s’abstient de soutenir la résolution onusienne contre la glorification du nazisme, il faut rappeler la libération des camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau, en tant que symboles de liberté et de l’humanité retrouvées.

 

Jean-Pierre Arragon Jean-Pierre Arragon
par Jean Pierre Arrignon

Historien Bizantiniste Spécialiste de la Russie

23.01.15

blogjparrignon.net 

Au moment où le Premier Ministre ukrainien Arseni Iatseniuk déclare sur la chaîne allemande ARD qu’en 1944 «  l’Allemagne et l’Ukraine avaient été envahies par l’URSS » et que l’Union européenne s’abstient de soutenir la résolution onusienne de lutte contre la glorification du nazisme, il m’a semblé important de rappeler les événements qui ont abouti à la libération des camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau, car ils sont les symboles de la liberté et de l’humanisme. 

Libérer ces camps c’étaient bien sûr libérer l’Humanité 

C’est le 27 janvier 1945 que les troupes des 59e et 60e armées soviétiques commandées par le maréchal de l’Union soviétique I. S. Konev, en liaison avec la 38e armée du général I.E Petrov qui conduisait l’opération Vistule/Oder, ont libéré le camp d’Auschwitz. 

La libération effective du camp a été menée par la 106e division d’infanterie de la 60e armée et la 115e division d’infanterie de la 59e armée du Premier Front ukrainien. C’est vers 3h. que les troupes d’infanterie de la 100e division d’infanterie de L’vov, faisant partie du 454e régiment d’infanterie commandé par le général-major F.M. Krasavin ont libéré Auschwitz. 

Les camps orientaux, annexes d’Auschwitz, Monovits et Zarats, furent libérés par les troupes d’infanterie de la 100e et de la 322e division . Le même jour, le 17 janvier, le camp annexe de Jaznovo fut libéré par les troupes de la 286e division d’infanterie de la 59e armée, commandée par le général major Koval’tchuk, armée engagée sur le 1e front ukrainien. 

Enfin, ce n’est que le lendemain, le 28 janvier 1945, que les troupes de la 107e division d’infanterie commandée par le colonel V. Petrenko, ont libéré Birkenau. 

La libération de ces camps, symboles de la barbarie nazie, s’est faite dans des combats sanglants au cours desquels de 250 à 350 soldats et officiers soviétiques sont tombés.

La libération des camps d’Auschwitz et Birkenau revient à l’Armée rouge, qui rassemble dans la lutte contre le nazisme, la majorité des peuples qui entraient dans l’URSS. C’est à eux et eux seul que je veux dédier ce devoir de mémoire à travers le devoir d’histoire. 

Leur absence à ces commémorations du 70e anniversaire de la libération est un véritable déni d’Histoire qui doit nous inciter à une vigilance accrue. 

JP Arrignon 

Le documentaire The Liberation Of Auschwitz réunit les images tournées au moment de l'entrée de l'Armée Rouge à Auschwitz filmées par le commandant Alexander Vorontsov. Ce documentaire est présenté par Simon Wiesenthal, Alexander Vorontsov y intervient en tant que témoin et donc ces images sont d'autant plus importantes qu'elles sont corrélées au récit du protagoniste de la rencontre de l'Armée Rouge avec les derniers prisonniers du camp.

  1. Holocaust- The Liberation Of Auschwitz - YouTube

    ► 21:23

    www.youtube.com/watch?v=rcOqDyuzk9U21 juil. 2012 - 21 min - Ajouté par MrReznik76
    I, as the Disciple of skeilak, have been given the task of prosthelytizing the Heathens, (you), in ... 
  2. Holocaust- The Liberation Of Auschwitz , part2 - YouTube

    ► 21:23

    www.youtube.com/watch?v=caEmG0nZLw021 juil. 2012 - 21 min - Ajouté par MrReznik76
    Holocaust- The Liberation Of Auschwitz , part2. <a href="/channel/ UCs76IIUpZ_xGi0qXw03xEmQ ... 
  3. Holocaust- The Liberation Of Auschwitz, part3 - YouTube

    ► 16:04

    www.youtube.com/watch?v=uleRSq6Mhn821 juil. 2012 - 16 min - Ajouté par MrReznik76
    Holocaust- The Liberation Of Auschwitz, part3. <a href="/channel/ UCs76IIUpZ_xGi0qXw03xEmQ ... 

ALEXANDER VORONTSOV

Little is known about his life and/or military career, working as a combat cameramen during WW2 in the Red Army.

Alexandre Vorontsov Alexandre Vorontsov
 

Captain Alexander Vorontsov, a Red Army cameraman from the Soviet film crew attached to the 1st  Ukrainian Front, filmed the liberation of the death camp at Auschwitz.

Alexandre Vorontsov Alexandre Vorontsov
 
alexander-vorontsov-02

On the afternoon of January 27, 1945, cameraman Alexander Vorontsov joined Russian troops to record the liberation of a labour camp.

alexander-vorontsov-03

It shows the Auschwitz site immediately after the arrival of soldiers from the Red Army First Ukrainian Front, liberated prisoners, the corpses of victims, and Soviets collecting evidence of Nazi crimes.

Auschwitz Auschwitz

This photograph above is taken from a film shot at the Auschwitz-Birkenau camp by Vorontsov.

 

http://www.combatcamera.be/war-photographers-and-cameramen/alexander-vorontsov/

 

C'est un peu dommage qu'on ne trouve pas grand chose sur Vorontsov en français, du moins moi je n'ai rien trouvé sur le web. La dernière photo reproduite ci-dessus, très connue, a paru dans la presse canadienne francophone qui mentionne bien son nom (article ici, en anglais ici). Par contre l'article de Robert Hardman, "The Children Of Auschwitz", du Mail Online ici lui réserve une place d'honneur, puisqu'elle a permis à la Fondation de Steven Spielberg de retrouver les derniers survivants et d'organiser d'émouvantes retrouvailles. Extrait :

Avant les cérémonies, il y a eu quelques scènes extraordinaires et bouleversants ici, pas moins une reprise de cette célèbre photo de la libération par le photographe de l'Armée Rouge Alexandre Vorontsov.
Après d'importants travaux de détective, la Fondation basée en Californie Shoah, créée par le réalisateur Steven Spielberg, a traqué les noms de presque tous ceux dans la photo d'organiser la réunion de cette semaine.
Eva Kor était à quelques jours de son onzième anniversaire, lorsque les Soviétiques sont arrivés soudainement, avec Vorontsov et ses «énormes» caméras. "Nous ne pouvions pas croire que nous étions vraiment libre," me dit Eva. "Nous avons donc continué à marcher hors de la porte, puis de retour à nouveau. Pour faire cela sans être abattu - eh bien, c'était un tel sentiment de liberté que je fais toujours quand je reviens après toutes ces années ".

 

L'Armée Rouge n'a pas seulement libéré les prisonniers des camps d'Auschwitz et Birkenau, elle a aussi permis que cette partie de notre histoire ne soit oubliée à jamais, en ayant envoyé sur le front des centaines de photographes et cameramans : 500 globalement - dont 250 sur le front de l'Est - une centaine y ayant perdu la vie. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.