Michael Brooks est mort.

Le journaliste et chroniqueur Michael Brooks est décédé lundi.
  1. Michael Brooks est mort, et c'est une perte pour qui s'intéresse à ce qui se passe de l'autre coté de l'Atlantique, tant en interne que dans les rapports que les USA entretiennent avec le reste du monde.

Participant au renouveau de la gauche américaine, réactivant les principes d'un journalisme d'investigation et de réflexion, et inscrit dans la galaxie des shows comme TYT, Majority Report, The Hill, David Pakman, etc. , il apportait toujours des éléments de compréhension systémique. "Hard against the system, comprehensive with people".

Son show était intelligent, ses interventions pointues et mesurées. Il est rare de trouver une telle qualité et une telle exigence dans le travail d'information et d'analyse de celle-ci. Ses interviews longues et fouillées apportaient temps et reculs à l'exercice, et la variété des intervenants le rendait passionnant. De Zizek à Lula, de Cornell West à Chomski, c'est toute la galaxie des gauches américaines qui se trouvait invitée à discuter, confronter et construire.

Pour ceux qui parlent anglais, je vous conseille d'explorer Youtube à la recherche de ses interventions, interviews et analyses. On y apprend toujours quelque chose.

https://tmbs.fm/
https://www.youtube.com/results?search_query=michael+brooks
https://www.youtube.com/watch?v=-iyJjxQxlfM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.