Pas des médailles, des MASQUES!

Le général en chef de la nation en guerre veut décorer les soignants de la pandémie du coronavirus. Mal lui en prend, les soignants n’en veulent pas! Et c’est bien ainsi!

Pas des médailles, des MASQUES!

Le général en chef de la France en guerre contre le coronavirus, Emmanuel Macron, a décidé de remercier les soignants par l’émission d’une médaille. Toutefois, son rôle dans ce qu’il convient d’appeler désormais l’Affaire des masques permet de percevoir une tentative de diversion des plus honteuses.

Loin d’être prévoyant, dans l’équipement nécessaire au combat, non seulement pour les soignants, mais aussi pour la population,  il a persévéré dans sa médiocrité de général en chef pour faire perdurer la crise au plus grand désespoir de ceux-ci. Mais, ces derniers le démasquent et le critiquent vertement. Sentant la soupe (populaire) chaude, il utilise une diversion, une masque-carade de médailles pour acheter les soignants, bien se faire voir de la population, et faire oublier son rôle néfaste dans le combat contre la pandémie sur le sol français. Il se compare à de Gaulle. Si au moins, il avait été Clemenceau, qui lui, pour la victoire, avait tout un plan et s’assurait, sur le front, jusqu’aux tranchées,  que les soldats français ne manquent de rien pour tenir bon face à l’ennemi. Décidément, non! Il faut lui rappeler à tous les jours son incurie qui est responsable de la mort de milliers de Français et de Françaises, et parmi ceux-ci et celles-ci, des soignants, incluant des médecins.

Et il ne faut pas le laisser, lui et son équipe et les gens qui le soutiennent en silence, menacer ceux et celles qui tiennent à faire connaître son rôle dans cette pandémie, et dans d’autres affaires comme il le fait en attaquant la liberté des médias, dont MediaPart. Les soignants n’ont pas besoin de médailles, mais des MASQUES!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.