Tout commence, le 30 mai, par un article dénonciateur d'Ornella Guyet sur Rue89 au titre assassin : "Législatives : une tache rouge-brune dans la campagne du Front de Gauche".  

Le 31 mai 2012, Rue89, Street Press et Le Figaro jettent leur dévolu sur René Balme, membre du parti de Jean-Luc Mélenchon, maire de Grigny (69), investi par le Front de Gauche dans la 11e circonscription du Rhône. Son crime : l'homme animerait un site, Oulala.net, au contenu soi-disant nauséabond : articles complaisants à propos d'Alain Soral et de Dieudonné (deux papiers de votre serviteur sont mis en exergue par rue89 - d'où mon intervention ; néanmoins, merci pour la pub !) ; idem à propos de l'Iran, obsession antisioniste, homophobie, éloge des dictatures, interview de Thierry Meyssan sur les événements du 11 Septembre... 

Oulala.net aurait toutes les tares et son administrateur aussi  ! 

Pressé par les médias, le FDG doit prendre une décision sous 24heures. René Balme qui fait de son mieux pour rassurer les uns et les autres, restera-t-il candidat du FDG ?

Suspense...

 

***

Voici la campagne de Rue89, appuyée par le Figaro et Pascale Clark de France Inter.

- Rue89 - 1 http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/05/30/une-tache-rouge-brune-dans-la-campagne-du-front-de-gauche-232622

Rue89 - 2 http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/06/01/le-candidat-conspirationniste-du-front-de-gauche-fait-le-menage-232665?page=4

- Le Figaro - http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/05/31/01039-20120531ARTFIG00638-un-candidat-conspirationniste-investi-par-le-front-de-gauche.php

- France Inter

 

François Delapierre © videofranceinter

 (FGD/Balme... dès les premières secondes de l'interview - ne perdez pas de temps avec le reste)

En ce qui concerne Pascale Clark, difficile de ne pas penser à ce qui suit - billet publié, entre autres, sur Médiapart, Nouvelobs et... Oulala : http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/04/24/clarck-contre-menard-quand.html

 

- Arrêt sur images, sans doute pour ne pas être en reste, se fera l'écho de cette campagne sans toutefois juger bon d'y ajouter un regard critique. Il s'agira d'un copié/collé de Rue89 :

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13941 (un petit cadeau d'adieu pour ne pas avoir renouvelé mon abonnement qui a pris fin voilà deux semaines ?)

 

             En revanche... on trouvera un résumé critique de cette campagne à l'adresse suivante : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/rue89-et-le-figaro-lancent-la-117761

 

__________________

 

Pour peu que l'on soit encore capable d'identifier les couleurs de l'Arc en ciel qu'est la gauche, même daltoniens dans le pire des cas, à la lumière de cette campagne censée dénoncer une alliance rouge-brune,  il est vraiment temps que La Gauche - toute la gauche et toutes les gauches -, cesse de se laisser terroriser, et qu’elle accepte, dans ses rangs, tout en garantissant un minimum de soutien à ceux qui osent le faire, ou bien, à défaut, en s'abstenant de soutenir des campagnes d'intimidation malhonnêtes et de nature franchement mafieuse contre son propre camp...

Qu'elle accepte donc que l'on puisse aborder, questionner, entre autres sujets :

-         La menace sur la liberté d'expression ; et à ce propos l’injustice faite à Dieudonné et l’illégalité des mesures prises à son encontre (1)…

-         Ne pas, ne jamais se passer de l'intelligence de quiconque ! A titre d'exemple... un Alain Soral, et d’autres encore tout aussi controversés, même si in fine leurs choix politiques nous sont totalement étrangers. Après tout, Heidegger qui a soutenu une Allemagne nazi, n’a pas été banni des universités pour autant ; bien au contraire ; et à ce sujet, en soutenant Marine le Pen, reconnaissons qu’il reste à Soral une sacrée marge, et par voie de conséquence, à nous aussi.

-         Pouvoir dénoncer l’acharnement contre l’Iran et une politique de « Israël et la bombe, oui ! », « Iran non ! »  Car, si la destruction de l’Irak nous est d’un enseignement quelconque, on peut légitimement comprendre que l’Iran se sente menacé par la coalition Israël-USA-Arabie Saoudite et une Europe muette et passive, alors qu’Israël n’a jamais autant dominé et humilié politiquement et militairement cette région.

 -          Le 11 septembre et le fait que tout n’aurait pas été dit.

 -          L'étude, le suivi des acteurs de ce qu'il faut bien appeler le Nouvel Ordre Mondial et ses organisations de tutelle : Bilderberg, Tea Party, Dîner du siècle, la Trilatérale... sans pour autant passer pour un complotiste paranoïque...

-            La promiscuité croissante des journalistes avec les acteurs politiques. Toujours plus nombreux jusqu'à devenir "la norme", comment arrêter cette hémorragie ? Car cette promiscuité nous fait courir le risque de voir l'information de masse dépendre des concubins et concubines de ceux et celles qui tiennent l'Etat. 

 -            A propos de la connivence en France, jusqu'au plus haut niveau de la représentation nationale, d'une partie de la classe dirigeante avec l'Etat d'Israël et sa politique à l'encontre du Peuple palestinien - assassinats, meurtres, bombardements civils, colonisation, occupation, humiliation... pouvoir dénoncer cette complicité sans pour autant être accusé d'anti-sionisme ou pire encore, d'anti-sémitisme.

 

               Et tout autre sujet qu'une chape de plomb médiatique recouvre et qui concerne au plus haut point la Gauche puisqu'il est souvent question de justice et de défendre les plus faibles.

 

Il est temps que l'on ré-apprenne à être de gauche quand on est de gauche (2) et que l’on tienne tête aux médias et à cette caste politico-médiatique qui souhaitent vivement nous imposer pour seule vie politique et unique cadre de débat, un Mélenchon contre une Marine le Pen (un marchand de quatre-saisons contre une vendeuse à la criée) et un Hollande contre un Fillon (un costume deux-pièces contre un trois-pièces)… cadre qui signerait alors l'arrêt de mort de la gauche ; une gauche à la fois morale, intellectuelle et pourquoi pas... spirituelle aussi (3). 

Oui, être de gauche ! Et en aucun cas baisser les bras ! On ne doit rien laisser passer et ne céder en rien sur rien. Car enfin… comment oublier que l’on sera toujours bien plus, tellement plus nombreux qu’eux !

 

 ___________________

 

1 - Tôt ou tard, la gauche dite alternative sera confrontée à la question de la liberté d'expression et plus encore, quand son projet se sera heurté une fois, cent fois, mille fois à une fin de non recevoir, et qu'il lui faudra alors - puisque sans courage rien n'est possible, et en dernier la rupture -, dénoncer les lâchetés des uns comme des autres  ; et pour commencer, celles d'une gauche au pouvoir.

De plus, la société, ce n'est pas que de l'économie et de la répartition de richesses. Loin s'en faut. Ce qui fait le lien, ce qui fait société relève aussi de notre capacité à tous de (se dire) dire et d'entendre (de s'entendre dire) la vérité, ce qui implique aussi et surtout la dénonciation des mensonges et des manipulations.

A ce sujet, le cas Dieudonné, la censure à son encontre, et les actions illégales menées contre lui dans l'indifférence la plus totale est en tout point exemplaire ; il annonce déjà un monde tétanisé par la peur et cadenassé pour le pire.

 

2 - Il n'y a pas de Gauche... il n'y a que des preuves de gauche (choix, décisions, partis pris, jugements et actions)

 

3 - Reconnaissons à ce sujet que la campagne présidentielle du candidat Hollande n'était pas faite pour nous rassurer. En serions-nous déjà à l'agonie de cette gauche en attendant sa mort prochaine ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.