Billet de blog censuré par le Nouvelobs qui, à sa lecture, s'y est reconnu tout de suite, à n'en point douter !

 

 610324_travailleurs-emploi-ouvriers.jpg

               

                A propos du projet de loi « Mariage pour tous » Atila Özer (ICI) a parlé d’ « …une bataille à front renversé. Côté « gauche » ou « progrès », on s’est battu pour le mariage. Pour une version modernisée du mariage, sans doute, mais pour le mariage quand même. Autrement dit, pour la perpétuation d’une tradition que l’on jugeait autrefois obsolète, que l’on délaissait pour telle ou telle forme d’« amour libre ». Ainsi, la « révolution sexuelle » s’achève par l’exaltation de la normalité. Côté « droite », on se veut contestataire, on joue le peuple contre le pouvoir, on assiège le Parlement, on brandit la menace d’une « guerre civile »… Le « parti de l’ordre » en pleine crise d’adolescence, ou s’appropriant la rhétorique mao-spontex…"

 

              A cette interprétation… qu’il soit permis de répondre ceci :

La "gauche" qui a mis en selle (et en scène) ce "mariage pour tous" est née en 1983 ; c'est la non-gauche de tous les renoncements et de l'abandon des classes populaires. En revanche, c’est bien la droite, la vraie droite qui est descendue dans la rue en nombre contre un projet de loi qui lui a permis de rassembler du Modem au FN entre autres, sa composante catho et sa composante "machiste" encadrées par une exploitation politicienne - hors cathos et machos -, destinée à gonfler les rangs.

Quant aux homos et lesbiennes qui ont poussé derrière ce projet... venaient-ils des usines Renault, de la métallurgie lorraine, de chez Carrefour...ou bien plutôt de Paris, quartier du Marais ? Et n'occupent-ils pas des emplois plutôt lucratifs dans la com, la mode et la pub, électeurs du Maire de Paris, Delanoë, qui croulera (et coulera ?) bientôt sous les demandes de mariage ?

             Décidément, toujours aussi difficile d'identifier ce qu'il est convenu d’appeler le Peuple de gauche !

Mais alors… et pour peu qu’il existe… qui nous contera le combat des ouvriers -  homos ou pas -, de chez Renault, de chez Peugeot, de la métallurgie et des caissières - lesbiennes ou pas -, de chez Carrefour pour ce fameux projet de "mariage pour tous" ? Parce que... l'autre combat, celui qui a lieu à Paris... on le connaît... ça fait 20 ans qu'on nous le sert... avec un Delanoë toujours content de lui ! Ca et le vote des immigrés parce que... c’est clivant aussi le vote des immigrés ! C'est... bingo le vote des immigrés ! Et plus particulièrement ceux qui oeuvrent dans le métro parisien la nuit, et qui ne rêvent que de ça : voter ! Ils ne rêvent pas de meilleurs salaires ni de meilleures conditions de travail, traités qu'ils sont comme des chiens par des esclavagistes sous-traitants d'une RATP qui ferme les yeux ! Non, ils rêvent de voter PS tous ces immigrés parce que... ça changera leur vie. C'est sûr ! Tout comme ces métallos qui rêvent de mariage pour tous ! Tiens ! Un petit coup par derrière, un dernier pour la route, juste avant qu’on ne ferme leurs hauts fourneaux... la queue basse ! Parce que... quitte à se faire enculer au figuré, autant se faire enculer pour de vrai !

        

           Dans les faits, si on y réfléchit un peu, à aucun moment il n’a été question d’un authentique affrontement droite-gauche. En revanche, il s’est certainement agi d'un affrontement entre une droite libérale dans ses moeurs et une droite plus traditionaliste qui s’assume comme telle (1), plus proche des couches populaires que sa sœur jumelle qui avance masquée ; n’y voir là qu’une seule conséquence : la conversion du PS en 1983 à un ordre économique libéral - un bras, puis deux, puis le corps tout entier -, qui a laminé les artisans, les commerçants et les ouvriers.

Pas la peine de chercher midi à quatorze heures ! Ce sont bien ces deux droites qui se sont affrontées à l’occasion de ce projet de loi ! Et toutes deux se rejoignent sur leur soutien à un libéralisme économique et une mondialisation qui n'ont de comptes à rendre à personne ... même si... ce soutien a été imposée à une grande partie de leur électorat respectif mais bien plus à cette droite qui s’assume qu'à cette autre droite qui se cache sous la bannière du PS… aujourd'hui la droite la plus intelligente du monde quand il est question de rouler dans farine de la démagogie et du mensonge des millions d'électeurs.

Au final, tout ça n’aura été qu’un jeu de dupes qui a bien évidemment échappé à Médiapart et à une bonne partie de ses abonnés, articles après articles tous plus triomphants les uns que les autres : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Reste à savoir si, durant toute cette bataille, homos, queers, lesbiennes, trans… Despente et Preciado en tête, ont mouillé et d’autres bandé ? Il paraît qu’ils étaient occupés ailleurs, les mains pleines et le reste aussi.

Quant aux badauds, homosexuels ou pas, spectateurs, auditeurs, blogueurs d’une vraie gauche, se sont-ils seulement sentis concernés ?

A leur sujet, il nous a été rapporté qu’ils ne s’étaient préoccupés  ni de cette bataille de matamores ni du projet de loi : « Pas envie, tout simplement. D’autres soucis à gérer et d'autres chats à fouetter !»

 

                Pendant ce temps, on notera que L'«amnistie sociale» a été rejetée en commission des lois à l'Assemblée., et que l’ANI sur la compétitivité et la sécurisation de l’emploi… a été voté au Parlement.

                Belle diversion de la part du PS et de son gouvernement et sa présidence que cette animation autour de ce projet de "Mariage pour tous" !



P.S

A propos du "Mariage pour tous", et de son animation de ces six derniers mois par et dans les médias, ce qui est intéressant de noter, c'est bien cette concomitance-là : " Pendant ce temps, on notera que L'«amnistie sociale» a été rejetée en commission des lois à l'Assem..., et que l’ANI sur la compétitivité et la sécurisation de l’emploi… a été voté au Parlement." Avec le chômage et l'impasse politique, économique et sociale dans laquelle se trouve Hollande, douze mois après son élection.

C'est bien sur cette concomitance-là qu'il faut s'exprimer car toute autre approche  nourrit une diversion scélérate du PS, de son gouvernement et de sa présidence.

________________________

 

1 - Ce sont bien deux droites entourées de leurs "idiots utiles" respectifs qui ont orchestrées pendant six moins cette campagne autour du mariage pour tous. Une première droite (le PS) qui a abandonné son projet socialiste et une autre droite (UMP) qui a renié son héritage Gaulliste..

 

                Pour prolonger cliquez  http://blogs.mediapart.fr/blog/serge-uleski/230413/mettons-cette-democrassouille-sur-la-paille

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.