1239716299.jpg

 

Dure dure la pluralité des points de vue et des regards chez Médiapart ! 

____________

 

          En attendant... la validation de ma demande de création d'Edition que j'ai adressée à Médiapart ICI ... 

          C'est Jean-Yves Cognac qui est à l'honneur cette semaine avec le billet suivant  : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-yves-cognac/221212/jpylg-ferme-plus-et-dialogue-plus

          "On ne peut donc alors plus parler de liberté d'expression totale dans le cadre de la Loi mais de liberté d'expression limitée par la loi de Médiapart qui est celle de son président fondateur (grand gourou ?), approuvée par le plus grand nombre d'abonnés du site et que ces abonnés majoritaires, de par la pression qu'ils exercent consciemment ou non sur les quelques têtes récalcitrantes les poussent vers la sortie..."

 

***

 

Très belle (dans le sens de "conforme à l'objet de son étude") analyse de la situation.

Il est vrai que la charte de nombre de plateformes d'hébergement de blogs est bien bien en dessous de tout ce qui est permis par la loi dans le cadre de la liberté d'expression. Dans les faits, ces chartes sont purement rédigées à des fins de protéger des parti-pris idéologiques et des intérêts économiques et autres stratégies de marketing : ne pas effrayer le chaland qui passe, "futur lecteur payant", et qui, le plus souvent dans la presse dite "de gauche", rentre dans la catégorie "nouveau plouc". Ce qui interdit toute prise de risques quelle qu'elle soit (1).

Dans le cadre de la liberté d'expression, les juges sont bien plus tolérants, pour ne pas dire... plus courageux et respectueux des individus ; beaucoup moins liberticides en tout cas car, on ne le dira jamais assez : soutenir la liberté d'expression c'est un véritable engagement et un sacrifice : accepter ce qu'on n'aurait jamais oser ou bien désirer lire et entendre car... il n'y a pas de liberté, il n'y a que des preuves de tolérance. 

_______________

 

1 - En ce qui concerne la presse dite d'investigation, si cette presse a le mérite de l'investigation, elle a malheureusement souvent le défaut de n'être porteuse d'aucune idée ni d'aucune pensée. Voyez le Canard Enchaîné qui n'est, finalement, qu'un journal de ricaneurs.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.