MACRON : le bonheur des minorités par l'insulte et l'écrasement des majorités

Il devrait s'appliquer la loi sur le séparatisme à lui même tellement toutes ces décisions sont uniquement faites pour les minorités. Macron, chantre d'un séparatisme nauséabond qui génère un communautarisme jamais encore atteint en France. Qu'importe la majorité, c'est des pauvres incultes qui finalement seront assez cons pour encore voter pour moi.

Je ne vais pas revenir sur un élection où 53% (la majorité des Français) ne sont pas allé voter mais plutôt sur le bilan de ce mécréant et malhonnête personnage. Certes, il n'est pas le premier à le faire (coucou SARKOZY, Fillon les supers honnêtes ) mais pour continuer et accélérer quelque chose qui ne marche pas depuis plus de 30 ans il faut être CON ou malhonnête. Qu'importe la sémantique que vous allez choisir, cet individu (car ce n'est point un homme pour moi) n'a rien à faire aux fonctions qui sont les siennes. Entre mensonges et trahisons du peuple Français, il devrait être radié à vie de toute fonction représentative ainsi que les moutons qui l'accompagnent dans la destruction de notre belle France. Si il rêve de système Anglais ou Américain, qu'il se casse là bas et nous foute la paix pour de bon.

 

En effet, regardons les grands débats de son gouvernement. Dès qu'il s'agit de l'avenir de millions de personnes (la retraite, le chômage, les gilets jaunes, la santé) et donc de l'avenir de notre pays, il impose (49.3), il tabasse les vieux (qui attaquent bien sûr sauvagement, avec leur déambulateur, les forces de l'ordre en armure), les pompiers, les infirmières (juste ceux qui nous sauvent et nous soignent) et donc, c'est pour nous qu'ils se battent aussi. Donc, dès que c'est vraiment important, on le constate tous les jours avec la gestion du COVID, il impose, il interdit aux médecins de prescrire, etc, etc. Par contre, dès qu'il s'agit des certaines minorités, on mène des débats qui pour moi n'ont pas lieu d'être. Certains ne sont même pas des problèmes tellement cela concerne peu de gens.

 

Donc, après avoir largement favorisé les très riches avec ses décisions économiques, il continue de faire du communautarisme au lieu de s’occuper de la majorité des individus.

 

Prenons comme exemple la PMA (Procréation Médicalement Assistée). C'est intrinsèquement un problème de riche. En effet, dans le monde il y a tellement d'enfants qui rêvent d'avoir une famille que l'on se demande pourquoi cela et pourquoi en faire un débat national. Attention, je ne suis pas contre, en Français « je m'en bas les couilles » ! C'est juste un sujet qui va prendre en compte quelques centaines d'individus et oublier encore les millions sur lesquels ont tape tous les jours. Je ne dis pas que ce n'est pas une avancée à faire mais pour moi, elle passe loin derrière les priorités et les avancées qu'il faudrait réellement faire.

 

Les retraités, les jeunes qui commencent à crever de faim, les hôpitaux, les services publics, les emplois de plus en plus précaires, les millions de repas que distribuent les resto du cœur etc, etc. Voilà des sujet sociétaux sur lesquels nous devrions avoir de véritables débats démocratiques et des décisions à prendre en commun ! Quand on regarde notre pays aujourd'hui, c'est la désolation. La paupérisation de la population dite moyenne est juste le reflet d'un vase communiquant que nous pouvons malheureusement comparer à des pays émergeant où justement celle-ci s’enrichit comme en chine ou au Brésil.

 

Macron, toi et tes prédécesseurs vous avez fait de mon beau pays un territoires en voie de non développement : nous commençons à devenir un pays émergeant et bientôt nous serons presque dans le tiers monde avec des pourris tels que vous .

 

Quand je vous écoute et que je constate les conséquences de votre politique, je pense toujours à ce que j'ai appris un jour et que finalement vous démontrez de jour en jour :

 

« Il ne faut jamais confondre éducation et intelligence » et vous avez beaucoup d'éducation......

 

LREM : la dictature des minorités, l'écrasement de tous les autres ! La belle démocratie du capital financier!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.