COVID : au delà des errements et des mensonges d’État, l'Humain en danger

L’échec de notre système, maintenant mondial, à contenir quelque chose qui touche l'être Humain démontre bien la chose suivante: il n'a jamais été construit, édicté et imposé pour protéger les Hommes. Les mesures qu'il doit prendre aujourd'hui pour contenir ce virus n'en sont que l'illustration. Ce n'est l'économie qui est en danger mais ce qui fait de nous des Hommes.

COVID : au delà des errements et des mensonges d’État, l'Humain en danger

 

Comme dirait Canguilhem (Le normal et le pathologique), avant de penser à soigner les Hommes, il faudrait définir quels sont les besoins réels de notre Humanité : ce qui fait de nous des femmes et des hommes faisant société.

 

Ce médecin célèbre le définit ainsi : se remettre en santé, c'est pouvoir utiliser son intelligence pour dépasser (donc changer sa manière de faire) les problématiques que le réel (les autres, la société) met en travers de notre chemin. Si cette intelligence est brimée voire empêchée (Yves Clot/ Le travail à cœur), le pathologique reprend le dessus :

 

L'Homme n'a donc pas peur de changer, il l'a toujours fait, il a peur d'être changé...Il refuse, et c'est compréhensible car c'est ce qui fait sa remise en santé, que son intelligence ne puisse jouer aucun rôle dans cette confrontation avec le réel.

 

C'est exactement ce qui se passe aujourd'hui et c'est pour cela que nous sommes malades sur la situation que le gouvernement nous fait. Tout tombe d'en haut, sans concertation et avec violence :

 

Ils nient notre humanité, nous devenons des machines juste bonnes à produire

 

Comment se pourrait-il que cela se passe bien ! Ce n'est pas le nombre de morts qui finalement devient le plus important, mais l'impuissance de notre Humanité car ce système ne nous offre plus aucun choix.

 

Hors, ce qui fait de nous des individus, chacun différent de l'autre, c'est justement les choix que nous pouvons faire, chacun ou en collectif, pour agir sur le réel de la situation. Mais, cela va encore plus loin...

 

Non seulement nous ne pouvons plus choisir mais maintenant on nous empêche de nous rencontrer, d'aimer, de partager, de caresser, de sentir. Tout ce qui fait de nous, à contrario des machines, des individus Humain faisant société nous est interdit pour « notre santé » :

 

Pour être en bonne santé donc, il faudrait éviter d'être un Humain

 

Et, c'est pour cela que personne ne fait mieux dans le monde, ce système préfère les machines : elle produisent 24h/24, ne sont pas soumises aux virus, ne font pas grève, etc.

 

Ce n'est que pour cela que finalement ce système, sois disant avancé, échoue à se prémunir contre quelque chose qui touche l'Humain : il n'a pas été construit pour cela !

 

En conclusion, ce n'est pas l'économie qui est en danger aujourd'hui mais bien notre Humanité !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.