sexytis
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

sexytis
Abonné·e de Mediapart

Que dire à qui vous parle d’histoires érotiques ?

Impossible de dissocier sexe et littérature. Depuis l’origine de l’écriture, érotisme et pornographie ont illustré les plus belles pages sorties de l’imagination des femmes et des hommes de lettres. Pourtant, cet obscur objet du désir est le premier à subir les affres de la censure.

sexytis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une rapide recherche sur google nous apprend que chaque mois, environ 110 000 recherches en France se portent sur ce thème. Un chiffre loin d’être anodin pour un genre qu’on ne revendique pas facilement lors des discussions entre amis. 

Google

Impossible de ne pas citer la saga fifty shades of grey (cinquante nuances de gris) d’EL James et ses 125 millions d’exemplaires vendus pour justifier du phénomène d’attraction qui perdure jusqu’à notre époque. Impossible non plus de ne pas évoquer le Quantique des Quantiques qui a traversé les siècles, ou la renommée sulfureuse du Marquis de Sade dont le nom a donné naissance au mot sadisme quinze ans à peine après sa mort en 1814. La littérature érotique séduit, charme, et  s’est révélée être une passion pour bon nombre d’entre nous.

Les films les plus vus ou débattus sur les plateformes de streaming vidéo comme Netflix ou Prime ? Des créations entre romance et érotisme, comme 365 DNI ou Sexlife qui s’inspirent directement de ce qui fonctionne en matière de littérature populaire.

Un petit tour sur Doors (ex - Rocambole) nous montre qu’une histoire étiquetée “sexy” s’est hissée dans le Top 3 des oeuvres consultées sur cette plateforme de lecture en streaming. Là-aussi, le genre captive.

Même constat du côté des ebooks kindle : la dark romance est en tête des ventes malgré les clichés sexistes exposés sur les couvertures de ces produits.

Top 3 kindle amazon novembre 2021

Quid des livres audio et des podcasts ? Ça avance… doucement ! La faute aux habitudes de consommation de ce type de divertissement (l’audio) qui progresse péniblement en France.

Le Son du Désir, la plateforme audio dédiée au bien-être intime au féminin, propose, outre les podcasts érotiques dont l’auditrice est l’héroïne, plusieurs créations exclusives sous la forme d’histoires à écouter. Après les 7 leçons du Desir, la nouvelle série “Contes et Mythes de la Vie Sexuelle d’un Jeune Homme Romantique” se fait une place grandissante auprès des abonnés. Ici, pas de couverture aguicheuse, mais une promesse : du respect, de la bienveillance et… du sexe bien sûr !

Mais pour cette raison, le sexe, aucune publicité ne peut soutenir cette création sur les réseaux sociaux ! Facebook, Instagram et Twitter ont des algorithmes simples et puissants qui “lisent” chaque publicité : Tout ce qui évoque le plaisir sera banni. Tout simplement. Les mots “érotisme, charme, sensuel, sexy” sont autant d’alertes pour les moteurs de ces machines à clics, renvoyant aux oubliettes toute sorte de création de ce type, fut-elle éthique, anti-sexiste, ou non-déviante.

Il eut été simple de ne pouvoir les présenter qu’à un public majeur (et vacciné) ayant au préalable accepté de recevoir des annonces publicitaires réservées au + de 18 ans. Mais non.

C’est comme si l’érotisme s’effaçait au profit de la pornographie sexiste. Dommage pour un genre pourtant si recherché !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean
Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co