sexytis
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

Que dire à qui vous parle d’histoires érotiques ?

Impossible de dissocier sexe et littérature. Depuis l’origine de l’écriture, érotisme et pornographie ont illustré les plus belles pages sorties de l’imagination des femmes et des hommes de lettres. Pourtant, cet obscur objet du désir est le premier à subir les affres de la censure.

sexytis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une rapide recherche sur google nous apprend que chaque mois, environ 110 000 recherches en France se portent sur ce thème. Un chiffre loin d’être anodin pour un genre qu’on ne revendique pas facilement lors des discussions entre amis. 

Google

Impossible de ne pas citer la saga fifty shades of grey (cinquante nuances de gris) d’EL James et ses 125 millions d’exemplaires vendus pour justifier du phénomène d’attraction qui perdure jusqu’à notre époque. Impossible non plus de ne pas évoquer le Quantique des Quantiques qui a traversé les siècles, ou la renommée sulfureuse du Marquis de Sade dont le nom a donné naissance au mot sadisme quinze ans à peine après sa mort en 1814. La littérature érotique séduit, charme, et  s’est révélée être une passion pour bon nombre d’entre nous.

Les films les plus vus ou débattus sur les plateformes de streaming vidéo comme Netflix ou Prime ? Des créations entre romance et érotisme, comme 365 DNI ou Sexlife qui s’inspirent directement de ce qui fonctionne en matière de littérature populaire.

Un petit tour sur Doors (ex - Rocambole) nous montre qu’une histoire étiquetée “sexy” s’est hissée dans le Top 3 des oeuvres consultées sur cette plateforme de lecture en streaming. Là-aussi, le genre captive.

Même constat du côté des ebooks kindle : la dark romance est en tête des ventes malgré les clichés sexistes exposés sur les couvertures de ces produits.

Top 3 kindle amazon novembre 2021

Quid des livres audio et des podcasts ? Ça avance… doucement ! La faute aux habitudes de consommation de ce type de divertissement (l’audio) qui progresse péniblement en France.

Le Son du Désir, la plateforme audio dédiée au bien-être intime au féminin, propose, outre les podcasts érotiques dont l’auditrice est l’héroïne, plusieurs créations exclusives sous la forme d’histoires à écouter. Après les 7 leçons du Desir, la nouvelle série “Contes et Mythes de la Vie Sexuelle d’un Jeune Homme Romantique” se fait une place grandissante auprès des abonnés. Ici, pas de couverture aguicheuse, mais une promesse : du respect, de la bienveillance et… du sexe bien sûr !

Mais pour cette raison, le sexe, aucune publicité ne peut soutenir cette création sur les réseaux sociaux ! Facebook, Instagram et Twitter ont des algorithmes simples et puissants qui “lisent” chaque publicité : Tout ce qui évoque le plaisir sera banni. Tout simplement. Les mots “érotisme, charme, sensuel, sexy” sont autant d’alertes pour les moteurs de ces machines à clics, renvoyant aux oubliettes toute sorte de création de ce type, fut-elle éthique, anti-sexiste, ou non-déviante.

Il eut été simple de ne pouvoir les présenter qu’à un public majeur (et vacciné) ayant au préalable accepté de recevoir des annonces publicitaires réservées au + de 18 ans. Mais non.

C’est comme si l’érotisme s’effaçait au profit de la pornographie sexiste. Dommage pour un genre pourtant si recherché !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses