AGRESSION SUR LE MARCHÉ DE NOËL

Rapidement il est devenu clair qu’il s’agissait de l’épouse de notre premier adjoint qui me reprochait d’avoir à plusieurs reprises en début de mandat posé des questions sur le pourquoi et le comment de l’attribution d’un des plus beaux logements de la commune à leur fille...

Dans cette video nous avons tout :

Le maire Munck isolé a fini son discours ou il a passé plus de temps à excuser les élus absents...
Il attend l'arrivée du père Noël qui doit l'emmener suivi de la caméra qui le filme pour 
figurer sur le film rétrospective de l'année, projeté aux voeux,  la PUB pour les 3 concerts
de 2000 personnes de l'été prochain projetée sur la façade du clocher !

Pour finir la famille Béhé fuyant après la grave agression verbale contre moi...

8 décembre 2019 © yves schmitt

Mesdames et messieurs les membres du conseil municipal,

Je peux comprendre que certaines questions que je pose puissent déranger.

Nous vivons dans un état de libertés et de démocratie et il est normal que je donne attention à ce que cela reste vrai chez nous.

Comprenez mesdames et messieurs que cette liberté de parole est fondamentale.

Hier soir après l’inauguration du marché de Noël j’ai été agressé verbalement de manière très violente et inattendue. Même si je pense et agit différemment, je salue mes collègues du conseil municipal de manière républicaine et avec respect.

Ce que j’ai fait hier soir en croisant notre premier adjoint monsieur Béhé.  C’est alors qu’une femme inconnue de moi et postée non loin de lui s’est retournée et m’a violemment pris à partie. Vociférant en me demandant de laisser sa fille tranquille. Je lui ai demandé de se calmer et de me laisser tranquille ne comprenant pas ce qu’elle voulait en fait.

Rapidement il est devenu clair qu’il s’agissait de l’épouse de notre premier adjoint qui me reprochait d’avoir à plusieurs reprises en début de mandat posé des questions sur le pourquoi et le comment de l’attribution d’un des plus beaux logements de la commune à leur fille en demandant par la même la création d’une commission d’attribution des logements communaux. Chose clairement normale à notre époque…

« De quel droit faites-vous cela » et j’en passe et des meilleures…

Monsieur Munck présent à quelques mètres s’est contenté de m’adresser un sourire…

Elle parla même de vouloir prendre un avocat, je n’ai devant le silence total de son époux pu que l’encourager, elle comprendrait ainsi plus rapidement l’inopportunité de son comportement contre moi…

Et finalement Monsieur Béhé dit à son épouse « laisse tomber des gens comme ça ! »

Je comprends que devant le délitement rapide du mandat actuel certains perdent leurs nerfs. Je voudrais également signaler que hier soir, aucun élu régional, national ni même local n’a été présent lors de l’inauguration de notre marché de Noël !

Je tenais à vous informer de ce comportement regrettable, venant de gens qui briguent un poste de représentants des citoyens de notre commune !

Y v e s   S c h m i t t

NOUS SAVONS AUJOURD'HUI QUE Mme MUNCK EST SUR LA LISTE BÉHÉ, NE NOUS LAISSONS PAS ABUSER !

Nous avons un énorme besoin de fraternité, d’entraide et de valeurs communes à défendre, et partager,  sans monsieur Béhé        l'exécuteur dévoué dirigé par madame…

Tout va enfin être possible !

photo-1-14
PIRE QUE DE LA CONTINUITÉ:  UNE VRAIE AFFAIRE DE FAMILLE 

           Retrouvez tout depuis le début sur : www.ottmarsheimoise.fr

 

Pour comprendre :

L'INVITÉ : Psychologie, les pervers narcissiques © PROVENCE AZUR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.