Tous les complots sont là pour briser l'insurrection d’Aban (mois d'octobre)

Voici la traduction française Tous les complots sont là pour briser l'insurrection d’Aban (mois d'octobre) Aban (octobre) est la voix de l'amour d'un pays L'Iran

Voici la traduction française
Tous les complots sont là pour briser l'insurrection d’Aban (mois d'octobre)
Aban est la voix de l’amour d'un pays
L’Iran



Aban devenu une voix 
Aban s’est libéré
Aban s’est levé
Pour un temps
L’automne est vraiment devenu
L’aimé des clairvoyants
La guerre et la famine ont secoué les patients
Les corps de passants se sont libérés
Léger comme l’air pur
Toutes ces évolutions ont tellement
Fait trembler de peur
Les puissants cannibales
Qu’ils ont libéré
Leurs bas et chauds instincts de prédateur
Sur les voies et les portails
Pour mettre le feu au sommeil pur
De l'automne du mois d’aban

Soudain l’aban de l’automne
Sous les rafales des mitraillettes
S’est fracassé sur l'hiver
Les ténèbres se sont présentées en Dieu
Encore une fois

L’Iran est encore une fois devenu
Une prison pour les jeunes vivants
Dévasté l’Iran a été fusillé
De nouveau
À l'automne
L'amour s’est sauvé
Dans la montagne et le désert
Les yeux se sont dérobés
Dans les poings fermés
La terre s’est fanée
Dans la détresse des Hommes éprouvés
L'Iran s’est sacrifié
À l'obscurité des dieux

Aban
Reste la voix
Aban
Reste libre
Aban
Reste debout
Reste éveillé même endormi
Résiste
Reste la calamité de l’obscurité
Et de l’oppresseur
Résiste
Parcours les hauteurs de la bassesse
Et résiste
Noie-toi dans les profondes nappes d’eau
Et résiste
Avance dans les allées et les sentiers
Et résiste
Comme un cri conscient
Contre un mal attentionné
Et résiste
O passion de la délivrance
Résiste
Reste la ferveur de la danse
Et résiste
Reste comme un amour conscient
Et résiste
Jusqu’à la plus juste de toutes les justices
Et résiste
Reste dans le cœur de chaque femme
Et de chaque homme
Et résiste
Libère la peur de soi
Et résiste
Reste le Simorgh de la plaine
Et résiste
Reste éveillé même endormi
Et résiste
Reste la calamité de l’obscurité
Et de l’oppresseur
Et résiste
Reste l’aban de la voix des peuples
Et résiste
Je t’ai attaché à ma vie
Reste
Chante
Et résiste

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.