Simon Castéran
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2021

Répondez, Eric Zoummer !

«  Éric, vous êtes journaliste au Figaro, éditorialiste au Point et à Valeurs actuelles, et si vous êtes aujourd'hui avec nous, c'est parce que vous venez de publier aux éditions Mégaphone un nouvel essai, intitulé La Terre aux Terriens... » Cette nouvelle de Simon Castéran (1982-2020) a été publiée par la revue mensuelle de science-fiction Galaxies www.galaxies-sf.com

Simon Castéran
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Huit heures dix ! C'est l'heure de retrouver En toute franchise, l'émission 100 % sans langue de bois présentée par Daniel Grandvoix. Aujourd'hui, son invité est le journaliste et essayiste Éric Zoummer.

Daniel, c'est à vous !

INFO TALK RADIO. La radio, sans concession !

- Bonjour Éric Zoummer !

- Bonjour Daniel Grandvoix, bonjour à tous !

- Alors Éric, vous êtes journaliste au Figaro, éditorialiste au Point et à Valeurs actuelles, et si vous êtes aujourd'hui avec nous, c'est parce que vous venez de publier aux éditions Mégaphone un nouvel essai, intitulé La Terre aux Terriens...

- Tout à fait ! Il s'agit d'une enquête très documentée sur ce qui, je crois, constitue le plus grand changement sociétal de l'histoire de l'humanité. Je veux parler, bien sûr, de notre relation aux Fermiers.

- Alors précisons tout de suite que quand vous parlez des Fermiers, vous ne faites évidemment pas référence à nos amis agriculteurs – qui sont tous les jours plus nombreux à nous écouter sur Info Talk Radio, et on les en remercie – mais...

- … Aux extraterrestres, hé oui !

- Je crois d'ailleurs que vous ne les aimez pas beaucoup, je me trompe ?

- En effet. Car voyez-vous mon cher Daniel, s'il y a bien aujourd'hui un problème qui menace la préservation de notre mode de vie en France, de notre culture... C'est celui que pose l'arrivée incontrôlée – osons même le mot : l'invasion – de ces nouvelles formes de vie sur notre sol.

- Mais répondez-moi un peu, Éric Zoummer: qu'est-ce vous leur reprochez au juste à ces extraterrestres ? Vous ne les trouvez pas sympathiques?

- (rires) Ah ça en tout cas, ils se donnent beaucoup de mal pour en avoir l'air !

- Mais vous n'y croyez pas ?

- Non, certainement pas. Car enfin, il ne faut pas s'y tromper : comme le montre mon enquête, fruit de plusieurs mois de recherche, ces individus – enfin, disons plutôt ces... choses – ont en tête autre chose que de faire notre bonheur. Ils sont en mission.

- Pourtant, ils nous ont apporté la paix ! C'est quand même un fabuleux cadeau, vous ne trouvez pas ?

- Encore une fois, il ne faut pas être naïf. Une invasion, ça commence toujours comme ça ! Rappelez-vous les conquistadors espagnols. Quand ils ont colonisé l'Amérique, est-ce qu'ils ont tout de suite fait la guerre aux Aztèques ? Bien sûr que non. Ils ont commencé par les amadouer, en leur offrant des petits cadeaux, de la verroterie, du tissu, ici une dague ou un pistolet... des babioles. Et plus tard, les colons anglais ont fait la même chose avec les aborigènes en Australie ! Même chose en Amérique : est-ce qu'ils n'ont pas sciemment offert aux Indiens des couvertures infectées par la variole pour s'en débarrasser ? Alors moi je dis : méfiance ! Ou comme l'écrivait si bien Virgile dans L'Enéide – dès le 1er siècle avant Jésus-Christ, rendez-vous compte – timeo Danaos et dona ferentes, « je crains les Grecs, même lorsqu'ils font des cadeaux ».

- Donc si je vous suis bien, la paix que nous apportent les Fermiers serait un cheval de Troie ? C'est bien cela ?

- Mais bien sûr ! Bien sûr ! Pourtant, on ne peut pas nier que depuis leur arrivée, il n'y a presque plus de conflits sur Terre... Israël et la Palestine vivent en paix, l'Inde et le Pakistan aussi. La Corée du Nord a abandonné son programme d'armes nucléaires, tout comme l'Iran. Sans oublier que même les états-Unis, la Russie et la Chine ont réduit leurs budgets militaires !

-  … Ce qui a mis des millions de pauvres gens au chômage, ne l'oublions pas ! Parce que bon, n'en déplaise à la gauche Bisounours, la paix fait désormais plus de victimes que la guerre. à commencer par l'industrie de la Défense qui, comme chacun sait, était jusqu'ici un fleuron de notre économie ! Mais aussi les chercheurs des laboratoires pharmaceutiques qui produisent les antidépresseurs, les spécialistes de la gestion de la colère, les psys, les juges, les policiers... Tous menacés de se retrouver à la rue ! Qu'est-ce qu'on va leur dire à ces pauvres gens ? Comment ils vont vivre ?

- Cela dit, quand on les interroge, ils n'ont pas l'air particulièrement inquiets...

- Et c'est exactement à ça que je veux en venir aujourd'hui ! La paix que nous imposent les Fermiers est une honte ! Une capitulation ! Je vais même vous dire, mes amis : on nous émascule !

- Allons, Éric, vous exagérez...

- Ah bon, vous croyez ? Allez donc faire un tour à la sortie d'un centre de Récolte, et vous verrez ! Tenez, la preuve : l'autre jour, j'y suis allé avec mon bon ami Robert Mézigue, qui voulait essayer...

- … Le maire de Bizères, apparenté Fierté Française...

- Voilà. Eh bien quand dix minutes plus tard il est ressorti, il était complètement changé! C'est dingue. J'étais sous le choc. Vous prenez un vrai patriote français, qui a toujours défendu la famille traditionnelle, la souveraineté de la France, la lutte contre l'invasion arabo-musulmane, et en un éclair, vous vous retrouvez avec une espèce de...de couille molle mondialiste qui vous sert un discours écœurant de bobo-sentimentalisme ! Et blablabla que l'on a besoin des immigrés en France, que la banlieue n'a rien de dangereux en soi... que les homos font de bons parents... la colonisation est un crime contre l'humanité... quant à la peine de mort, bouh quelle horreur ! Alors moi, hein, vous me connaissez, j'ai la passion de la France, alors je me suis emporté. Je l'ai, comme on dit, un petit peu bousculé, mais vous savez quoi ? Même quand je me suis mis à l'insulter, il n'a pas réagi ! Il me regardait, là, comme ça, avec un espèce de sourire idiot, à me dire que la Récolte me ferait à moi aussi le plus grand bien... Que je devais me débarrasser de ma colère ! Non mais on croit rêver !

- Et donc pour vous, si les gens vivent plus apaisés, c'est quelque chose de mal ?

- (rires) Oh je vous vois venir ! Vous savez, je ne suis pas un monstre. La paix, je suis comme tout le monde, bien entendu que je suis pour ! Mais pas au prix d'un décervelage. Ce que je ne veux pas, c'est que des bougn... des étrangers venus d'outre-espace viennent me voler mon identité en me lavant le bulbe dans leur machinerie made in Kepler !

- Attendez. Répondez-moi franchement, Éric Zoummer : tout ce que fait leur appareil, c'est d'extraire la colère et le ressentiment de nos têtes, pas vrai ? À part ça, sorti de là, les gens restent les mêmes !

-  Oui, oh, ça, c'est le discours officiel des Fermiers et de tous ceux qui se sont prosternés devant eux, hein. Mais on nous cache la vérité ! La preuve, c'est qu'on essaie de me faire taire...

- Vous voulez dire que vous avez été victime de censure ?

- Tout à fait.

- Mais votre livre, La Terre aux Terriens, dans lequel vous dénoncez ce prétendu complot, il a bien été publié ?

- Oui, certes, et on continue de m'inviter de temps en temps à la radio, à la télé... Mais de moins en moins. Tout comme les ventes de mes livres sont en baisse, je suis désolé de le dire ! Vous savez, je ne suis pas dupe : c'est une censure discrète. Maline. La vérité, c'est que les centres de Récolte manipulent les humains pour qu'ils arrêtent d'écouter les lanceurs d'alerte comme moi !

- En tout cas, nous, nous restons à votre écoute, mon cher Éric ! On vous retrouve dans quelques instants dans En toute franchise, après une courte page de pub. À tout de suite.

- Chérie, je n'en peux vraiment plus !

- Qu'y a-t-il mon bichon ?

- Tout ce stress au bureau, et cette tension entre nous... Je me sens vraiment en colère !

- Pas de souci mon loulou, j'ai la solution ! Va vite au centre de Récolte le plus proche de la maison, et tu verras ! Grâce à leur technologie éprouvée, en un clin d’œil, les Fermiers feront disparaître tous tes soucis ! C'est rapide, efficace et pas cher !

- Super idée ma chérie ! Je me sens déjà mieux !

À suivre.........

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné