J19 : Un jour, une idée

Respect pour nos enseignants

Suite de l'histoire d'hier...

En passant par la Lorraine, elle déménage à nouveau, chance inespérée, elle se retrouve dans une autre école. Sa nouvelle institutrice la prend sous son aile, aidant la petite à s'adapter à son nouveau pays et à ses habitudes. L'histoire se termine très bien puisqu'elle rentrera en sixième avec un an d'avance.

Profitons de cette anecdote pour définir ce que doit être l'essentiel des qualités de nos instituteurs ou, la démagogie aidant, des "professeurs d'école" :

La première, une culture générale indispensable, surtout quand l'enseignant se trouve en présence des classes multi-culturelles. Il doit être capable de parler de l'histoire, de la géographie... de tous les pays représentés dans sa classe.

La deuxième, une autorité naturelle ne nécessitant ni violence physique, ni violence verbale, ce qui implique le respect, et des règles indispensables à la démocratie. Une classe est une petite démocratie.

La troisième, l'instruction est laïque, la religion n'a rien à faire dans la classe.

La quatrième, une formation faite par des pédagogues expérimentés sur toutes les disciplines que les professeurs d'école doivent enseigner....

Nous devrions réfléchir à l'expérience des écoles normales, pratiquée par nos anciens dont l'enseignement tirait les élèves vers le haut.

Je remercie de tout cœur cette institutrice, directrice d'école, formée à l'ancienne, pour son humanité, sa clairvoyance, son écoute, sa générosité... autres qualités indispensables pour instruire.

Je rends hommage à tous les professeurs d'école qui, jour après jour, font face à une réalité sans cesse plus difficile, voire violente, avec un courage à toute épreuve et une volonté d'enseigner qui force le respect... pour une poignée de figues.

Comme d'habitude, "si cette idée qu'elle est bonne", n'hésitez pas à la partager et surtout à vos élus car ils sont responsables de l'enseignement sur leur territoire.

A suivre et à faire suivre,

Il est indispensable de soutenir nos enseignants, de les respecter et de les payer à leur juste valeur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.