sophia21
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 nov. 2015

EST-CE LA GUERRE ?

sophia21
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si nous sommes en guerre, cela signifie que nous considèrons les terroristes de DAECH comme une armée, et donc les terroristes qui ont frappé à Paris comme des criminels de guerre (assassinat en masse de civils désarmés). Si ces terroristes appartiennent à une bande organisée de criminels, ils ont commis des crimes de masse, et ils relèvent du droit commun. Mais non, ce sont des terroristes, et donc ils sont tout cela à la fois, et nous avons un arsenal judiciaire spécial pour traiter cela. Les plus riches sont ils prêts à payer davantage d' impôts pour renforcer l' arsenal judiciaire et policier prévu par la loi?    Les fevents de l' amalgame sont ils prêts à cesser d'étiqueter les gens en termes religieux, ethniques, à renoncer à distinguer entre Français "de souche" et français "d' origine x, y,z. . ."? ou "français d' origine musulmane", à attacher la moindre importance aux différences de pigmentation cutanée? à réclamer l'asile politique pour les victimes syriennes des terroristes, qui après avoir bravé mille morts pour fui l' enfer terroristes sont reçus aux frontières de l'Europe comme on n' oserait pas traiter des chiens? Non,ce n' est pas nier l' identité des gens que d' amalgamer toutes les différences dans les catégories de citoyenneté et d'humanité, laisant à chacun le choix de construire sa propre identité en y intégrant ce qu' il souhaite retenir des origines de sa famille, de la grande Histoire qui les a conduits,lui ou ses ascendants sur le sol de la France, de la religion qui lui a été léguée par ses parents. A ce propos, il ne saurait y avoir en France d' "enfants musulmans",mais seulement des enfants de parents musulmans,parce que il y a quelque chose qui s' appelle la liberté de conscience: la liberté des parents d' élever leurs enfants dans la religion de leur choix, ou dans pas de religion du tout; libertépour tout individu majeur de garder la religion de ses parents,d' en choisir une autre, ou de ne pas avoir de religion du tout. 

LIBERTÉ, EGALITE, FRATERNITE. Non, ces valeurs ne sont nulle part réalisé, et surtout pas de façon intangible. Ce sont des idéaux, pas des réalités, il dépend de nous de marcher quoi qu' il arrive en direction de cet horizon inatteignable, ou de choisir de lui tourner le dos. C'est vrai pour tous les idéaux: Vérité, Justice etc... C'est pas parce que ça n' existe pas qu' il ne faut pas travailler à s' en approcher

"La France est une république indivisible démocratique,laïque et sociale". Une république, sans doute, démocratique de moins en moins depuis que le Pouvoir économique gouverne le Politique, mais il en reste quand même encore un petit peu, laïque ce n'est pas tout à fait sûr, sociale faudrait s' y atteler.

Quand même ne perdons pas de vue cet horizon, et efforçons vers lui chacun selon nos moyens, quoi qu' il arrive. Sinon, un sale jour, nous nous apercevrons qu' il ne nous reste plus rien à défendre face aux terroristes, parce que nous nous serons mis à leur ressembler comme des faux frères.

Ah,oui...J' oubliais: SÉCURITÉ!  SÉCURITÉ! . . . Bien sûr, c' est important. Nous aimons la vie, et par-dessus tout la nôtre et celle de nos proches . . . Et puis celles des autres humain, et même des animaux. Nous ne voulons pas être assassinés. Bien sûr, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Exceptionnelles, çà ne veut pas dire définitives. J' entends déjà les démagogues, populistes, futurs candidats à moult futures élections se dire qu'ils ont l' opportunité de surfer sur nos peurs, et qu' il ne faut pas rater l' occasion. Oui nous avons peur,c' est bien normal. Mais il ne faudrait pas que cela nous empêche de réfléchir un peu rationnellement, ne fût- ce que dans la faible mesure de nos pauvres moyens, militants ou pas, et à quelque communauté amicale, associative, syndicale, politique,etc,que nous nous rattachions. De toute façon, si nous aspirons à une sécurité absolue, il aurait mieux valu ne pas naître, car la vie est dangereuse: on ne connait à l' heure actuelle personne qui en soit sorti vivant.  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Entre le Covid et la présidentielle, quelle place pour le travail, les travailleuses et les travailleurs ? La rédaction répond à vos questions
Venez échanger avec des journalistes de la rédaction autour de la couverture des questions sociales à Mediapart. L’occasion de revenir sur les enquêtes, reportages et articles qui ont fait l'actualité. Pour poser vos questions, cliquez ici.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès