Les dangers de l'opium disait Karl

Les dangers de l’opium disait Karl

A Châtelaillon-plage, bourgade balnéaire, il y a plusieurs années maintenant, l’Eglise a connu une belle rénovation en échange de la transformation de son jardin en espace public. Enfin, « public », c’est beaucoup dire. Un christ en croix, moche à souhait, donne en effet un petit air de village breton à ce coin de Charente maritime. Deux fois par été, la kermesse « du curé » s’installe, inondant le quartier de bruits et d’odeurs que personne ne nous envie (quiz au micro et saucisses grillées). Le 15 août, certaines années, cette enclave vendéenne prend des airs plus sinistres avec une procession nocturne autour de l’Eglise. Des gens qui psalmodient en tournant en rond avec des flambeaux… A Noel, bien entendu, une troupe de comédiens de haut vol anime sur la place une crèche vivante.

On imagine combien les élus de la République doivent batailler pour contenir ces intrusions religieuses ostentatoires et régulières dans l’espace commun. Que nenni. C’est sans compter sur le peu de considération du Maire pour la laïcité. Loin de résister, il soutient et encourage cette présence catholique très radicale sur son territoire. On vient désormais à la messe à Chatel comme on va à Neuilly et la veste Cyrillius se porte très bien au marché.

Pour le 14 juillet, journée républicaine s’il en est, sur  le parvis de l’Eglise et le jardin attenant règne une grande agitation. Longeant le lieu en voiture, je m’interroge : s’agit-il de préparer le bal des pompiers au cœur de la ville ? S’agit-il d’une reconstitution de la prise de la Bastille ? Non, à Châtelaillon, on fête peu la Révolution Française…

Cette agitation est celle d’une troupe de jeunes gens catholiques qui dansent et chantent au son du tambourin à côté d’un immense panneau précisant que « Dieu est amour ». On s’attend à voir sur le champ surgir le père Aubergé de « la vie est un long fleuve tranquille » suivi de sa guitare. Il s’agit de la « caravane »* indique un petit flyer distribué sur la plage. Une caravane sans chameau donc qui suit peut-être les « veilleurs », ces marcheurs hostiles au mariage pour tous, ou alors qui rejoint une scène du Puy du fou, désormais élu « meilleur parc du monde » (sic) mais toujours fidèle à ses origines et financeur d’associations anti IVG.

Chantez dans votre salon que diable, mais pas sur la place que payent mes impôts ! On devine sans peine de ce qu’il adviendrait si de jeunes musulmans décidaient de danser dans les rues de Chatelaillon en chantant « Allah ouakbar ».

Prisonnière de ma voiture, impuissante,  je décide aussi sec de m’acheter enfin cet équipement qui permet de déclencher l’Internationale au Klaxon, équipement utile dans bien des situations.

Mais décidemment cette semaine, j’ai des problèmes avec les religions. Voilà qu’arrive sur ma page FB, une info en provenance d’un site nommé islametinfo. Bon, il y a une info de droite, le Figaro, il y a une info de gauche, Lib..  heu pas toujours facile à trouver, il y a une info patriarcale, tous les medias ou presque, il y avait une info soviétique, mais islam et info je ne connaissais pas. Le pied de manchette précise : « l’info par le Musulman, pour le Musulman ». Alors ça, ça tue. Parce que des musulmans j’en connais, mais le musulman je ne l’ai jamais vu. C’est comme la femme. Certains poètes prétendent l’avoir croisée mais moi je ne connais que des femmes.

Sur la page d’accueil du site, qui héberge des publicités pour des vêtements adoubés par ceux qui disent le bien j’imagine, on trouve quelques titres phares dont celui concernant Amin, un jeune garçon victime d’un tir de flash ball et que les policiers auraient laissé agonisant à Argenteuil. Une petite video** le montre avec son père et des copains racontant la scène. Le jeune blessé interrogé à la fin affirme qu’à l’hôpital on lui a trouvé des fractures et des contusions mais, heureusement, il semble en forme. Le père précise qu’ils vont porter plainte à la police des polices car ils n’ont pas confiance dans l’enquête qui serait engagée par le procureur. OK. La justice suit donc son cours. Les titres, pourtant, laissaient planer l’idée qu’on nous cachait, « encore une fois », l’assassinat par la police d’un jeune pour des motifs religieux.

Il est inutile de rappeler qu’il faut évidemment faire retirer les flash ball, inutile de rappeler que la violence est inhérente à l’existence de « forces de l’ordre » et qu’à ce titre elles doivent disparaitre (« anarchie vaincra »), inutile de rappeler aussi que l’injustice règne en maitre, inutile enfin de rappeler que le racisme prend toute sorte de forme et s’appuie sur la couleur de peau, la religion comme les habitudes culinaires. Tout cela pour autant justifie-t-il mauvaise foi, manipulation et approximations. Peut-on lutter contre tous ces maux autrement que par l’honnêteté ? Non sûrement pas. Sauf si l’on veut juste faire de l’agit prop et créer un climat plus tendu encore qu’il ne l’est déjà par les inégalités sociales. C’est qu’en réalité, parfois, ceux qui prétendent lutter contre les injustices ne le font que pour assoir leur propre pouvoir, donc leurs propres polices, leurs propres flash ball, leurs propres prisons destinées à ceux et celles qui ne pensent pas comme eux.

Mettre en avant à chaque instant de la vie son appartenance religieuse, que ce soit du côté des dominants (les majoritaires, les riches, les blancs) ou que ce soit du côté des dominés, n’est jamais qu’un moyen de maintenir les clivages et de ne jamais régler les injustices pour toujours avoir des troupes prêtes à guerroyer. Des troupes au service de ces tartuffes qui peuvent toujours s’affranchir des règles qu’ils imposent aux autres.

La religion c’est l’opium du peuple.

SB

*Le site du diocèse indique qu’il s’agit d’un spectacle de la « caravane d’évangélisation » de la Communauté du chemin neuf. Ce groupe est classé dans la « galaxie des catho réac décomplexée » http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130503.OBS8077/plongee-dans-la-galaxie-catho-reac-decomplexee.html

**http://www.islametinfo.fr/2015/07/17/argenteuil-bavure-amine-ses-amis-et-son-pere-temoignent-exclu-video/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.