Portfolio

Solidarité contre les Répressions - Molodoï, Strasbourg

"S’appuyant sur les principes d’autonomie et de responsabilité collective, le Collectif Contre la Répression Alsace se veut un réseau matériel et humain de solidarités et de résistances, pour la reconquête de notre dignité collective.
  1. 47 RONINS - sound check

    Soirée de débat, concert, discours de syndicalistes notoires avec une intervention énergique de Michael Wamen (Goodyear, Amiens-Nord).

  2. "La répression agit en divisant, mais aussi en isolant. En jouant de la peur
    : en ramenant chacun.e à sa situation personnelle, aux risques qui lui sont inhérents, à ses contraintes
    matérielles et affectives. Risquer de perdre son emploi ? De ne pouvoir continuer ses études
    ? De se mettre soi-même ou ses proches en danger ? De se retrouver dans une situation
    financière intenable ? De ne jamais trouver un toit ? De se retrouver en centre de rétention ou en prison ? D’être mis.e au ban suite à des accusations publiques lorsque des poursuites sont engagées ? Même la solidarité est aujourd'hui un délit.
    "

  3. "Les personnes ciblées par la répression le sont généralement individuellement et de fa
    çon arbitraire. L’objectif : mettre une pression collective sur les habitant.e.s des quartiers
    populaires, les militant.e.s des droits sociaux, les étranger.e.s en situation irrégulière mais aussi
    tou.te.s celles et ceux qui leur sont assimilé.e.s par délit de faciès… En fait, toutes les personnes « illégales » ou considérées comme illégitimes. "

  4. "La répression peut prendre des formes différentes : patronale, policière, administrative... la répression judiciaire, quant à elle, chapeaute le tout et finalise si
    nécessaire les processus amorcés par l’Etat ou le patronat. Face à une justice de classe, la présomption d'innocence qui devrait valoir pour tou.te.s, se transforme systématiquement en présomption de culpabilité pour le plus grand nombre. "

  5. "Non seulement la répression crée des catégories pour diviser alors qu’elle agit au nom d’une
    même violence de classe, mais elle permet également de maintenir un contrôle sur l’ensemble
    de la population : la violence exercée envers un.e camarade, un.e proche, un.e voisin.e, est une menace envoyée à toutes les personnes susceptibles de se révolter contre l'ordre social établi. Par répression, nous entendons donc une répression de classe. Celle-ci n’a d’autre objectif que d’affaiblir les catégories de personnes qu’elle cible, porteuses d’un potentiel contestataire fort parce que particulièrement opprimées et/ou s'inscrivant dans un héritage de lutte. Il s'agit ainsi d'étouffer toute initiative destinée à contrer les politiques étatiques ou patronales capitalistes. "

  6. "
    Nous constatons par ailleurs que nous vivons un moment de restructuration brutale et globale du système capitaliste, d’offensives radicales qui se traduit par un durcissement extrême de nos conditions de vie et de travail. Cela passe notamment par la casse généralisée et systématique des protections sociales gagnées au prix de luttes historiques. Nous assistons dès lors à de véritables passages en force, justifiés par une communication biaisée martelant qu'il n'y a pas d'alternative possible. La répression sert également à valider cette communication en cherchant à en décrédibiliser les opposant.e.s et à cristalliser l'attention médiatique au détriment des arguments et propositions contestataires. L'« état d’urgence », dispositif d’exception devenu permanent, vise notamment ce but, toujours dans la perspective du maintien de l'ordre social capitaliste. "

  7. "Nous, militant.e.s syndicalistes, militant.e.s politiques, et militant.e.s non affilié.e.s, partageons la nécessité de nous organiser dans la perspective d’un rééquilibrage du rapport de force global et permanent qui oppose partisan.e.s de la transformation sociale et défenseurs de
    l’ordre établi.
    C'est pourquoi, dans un souci d'auto-organisation collective et locale, nous constituons le Collectif Contre la Répression Alsace qui servira la mise en commun de nos forces et expériences pour nous défendre face à la violence répressive. Nos armes sont la solidarité, la détermination et la combativité. Le Collectif Contre la Répression Alsace émane de projets et d'énergies mobilisées à travers comités et caisses de soutien, associations, organisations syndicales et politiques, dans la perspective de contrer la machine répressive. Il est donc l’expression d’une dynamique d’ores et déjà à l’oeuvre que nous souhaitons renforcer en mettant en avant et en relation ces différentes actions isolées jusqu’à présent. "

  8. "L’objectif est de combattre toutes les formes de la répression de classe. Concrètement, il sera question de grossir notre capacité de mobilisation dès qu’il s’agit de répondre à un événement (manifestation, rassemblements de soutien devant les tribunaux, les commissariats ou les entreprises, diffusion d’une information non biaisée, etc.), de se positionner collectivement et politiquement, de faire un travail de recensement et de suivi des violences policières et des condamnations, d’organiser un soutien juridique et financier, de préparer des formations (notamment juridiques) destinées à prévenir l'évolution des formes de répression, et surtout de construire la solidarité dans la lutte.
    Il s'agira aussi, à l'instar d’un travail de mémoire des luttes passées, de documenter les cas de répression au niveau local pour être mieux préparé.e.s aux luttes à venir. Nous envisageons également de prendre part à des événements nationaux de solidarité avec des victimes de la répression. De tels événements, comme les rassemblements à Amiens des 19 octobre et 11 janvier derniers, sont par ailleurs l'occasion de s'instruire sur les multiples visages de la répression via les témoignages et le partage d'expérience. "

  9. "Toutes les initiatives et toutes les formes de lutte sont les bienvenues du moment qu’elles s’inscrivent dans la perspective collective et militante qui a été exposée. Nous faisons le choix de constituer un collectif de militant.e.s qui pourra être soutenu par des organisations politiques et syndicales, le but étant entre autre d'être réactif au calendrier des répressions qui ne manquera pas de nous être imposé.

    S’appuyant sur les principes d’autonomie et de responsabilité collective, le Collectif Contre la Répression Alsace se veut un réseau matériel et humain de solidarités et de résistances, pour la reconquête de notre dignité collective.


    Le Collectif Contre la Répression Alsace

    Contact : antirepalsace@riseup.net "

  10. KADAZ - rime d'un soir

     

    KADAZ - Rimes d'un soir (Episode 1) © KADAZ (La Mixture)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.