mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Édition du matin

Israël obtient la démission d'une députée britannique de son parti

 

 

Lady Jenny Tonge, qui siège à la Chambre des Lords en Grande-Bretagne, a refusé de s’excuser et a préféré quitter le parti "Libéral Démocrate" dont le chef lui demandait de revenir sur la phrase qu’elle avait prononcé : "Israël ne pourra exister indéfiniment sous sa forme actuelle".

L'ambassadeur d'Israël en Grande-Bretagne avait protesté, et le lobby sioniste était tout de suite monté au créneau, tronquant la phrase prononcée pour la présenter comme une menace.

Mais Lady Tonge a envoyé promener Nick Clegg, le chef de son parti, quand ce dernier a exigé d’elle qu’elle s’excuse. Elle au contraire redit qu’elle "protestait contre le traitement infligé aux Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, de même que celui subi par les Arabes israéliens".

 

Lors d’un meeting à l’université du Middlesex la semaine dernière, elle avait déclaré très précisément:  "Israël ne restera pas indéfiniment dans sa forme actuelle. Un jour, les Etats-Unis en auront marre de verser 70 milliards de livres sterling par an à Israël pour soutenir un porte-avions américain au Moyen-orient, c’est à dire Israël. Un jour, le peuple américain dira au lobby israélien aux USA : trop, c’est trop."

Ajoutant "Israël perdra son soutien et récoltera ce qu’ils ont semé".

Jenny Tonge a précisé que ces commentaires étaient en outre prononcés dans un contexte où un groupe de sionistes avait éructé des obscénités pendant toute la réunion à l’égard des intervenants jusqu’au moment où les vigiles avaient dû les faire sortir de la salle.

Elle a exprimé sa ’déception de voir la direction de son parti céder en permanence aux pressions du lobby israélien, en dépit du fait qu’Israël viole le droit international, les Conventions de Genève et les droits de l’homme.’ Et a estimé que "tant que les politiques se conduiront de la sorte, c’est aux citoyens qu’il reviendra de mener ce combat."

 

Jenny Tonge est sensible depuis longtemps aux drames de la Palestine, elle est connu entre autre pour avoir dit en plein parlement UK que si elle était Palestinienne, il se pouvait fort bien qu’elle se serait fait kamikaze elle-même’.

Son soutien verbal aux Palestiniens lui a déjà couté des postes par le passé, mais cette fois-ci le Lobby sioniste a eu raison d’elle, et pourtant ses propos ne furent qu’une répétition de ce que Ehud Olmert lui-même et tant d’autres ont déjà dit.

Si vous souhaitez remercier Lady Tonge, vous pouvez lui envoyer un mail à : tongej@parliament.uk

 

http://www.europalestine.com/spip.php?article6953

http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=464496

 

Un article sur le même thème en anglais dans le quotidien anglais de référence le Guardian:

http://www.guardian.co.uk/politics/2012/mar/01/lib-dem-lady-tonge-beware-israel-remarks

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Pour le moment Israël impose sa LOI  et ses "caprics bibliques "' sont toujours d'actualité

Tout ce qui se passe dans ces campagnes d'exaltations des "Droits de l'homme" me donnent envie de... reprendre mon bâton de pélerin mécréant, athée