Stephane M.
Enseignant-chercheur retraitée
Abonné·e de Mediapart

503 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 févr. 2014

Stephane M.
Enseignant-chercheur retraitée
Abonné·e de Mediapart

Le lobby pro-Israël aurait-il financé Hollande pour la primaire socialiste ?

Stephane M.
Enseignant-chercheur retraitée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rob Eshman, un journaliste d'un journal juif de Los Angelès (le Jewish Journal) relate les confidences que lui aurait faites Larry Hochberg, co-fondateur et dirigeant de ELNET dans un article intitulé : "Pouvoir Juif and French concerns over the nuclear deal".

http://www.jewishjournal.com/rob_eshman/article/pouvoir_juif_and_french_concerns_over_the_nuclear_deal

ELNET (European Leadership Network) a été fondé en 2007 comme une sorte d'AIPAC européen (American Israel Public Affairs Committee), pour structurer les pressions sur les hommes politiques européens dans le sens des intérêts d'Israël.

Les partisans américains de ELNET contribueraient à hauteur de 500 000 $ par an pour financer les efforts de l'organisation en Europe.

Hochberg estime que les dons des particuliers, pro-Israël aux candidats en France s'élèvent à entre 1 et 2 M $.

Les donateurs auraient selon Hochberg cité par Eshman, donné, lors de la primaire socialiste, un tiers de leurs fonds à François Hollande, jugé plus favorable à Israël que Martine Aubry.

Cela expliquerait l'attitude récente de la France particulièrement hostile à un accord avec l'Iran, cette attitude serait favorisée par la reconnaissance envers la générosité d'ELNET.

Tout ceci est relaté sur le site Panamza, du journaliste indépendant Hicham Hamza :

http://www.panamza.com/280214-elnet-hollande

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte