mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart jeu. 11 févr. 2016 11/2/2016 Dernière édition

Audrey Pulvar, alliée zélée du CRIF

 

Qui savait qu'Audrey Pulvar, rémunérée par nos impôts, tenait le décompte de la durée de présence des politiques français au dîner du CRIF ?

 

Audrey Pulvar agresse vertement ici Dominique de Villepin pour n’être pas resté suffisamment longtemps à ce fameux dîner du CRIF.

 

Natacha Polony quand à elle reproche à Villepin son intérêt envers les pays arabes...

 

... et toutes les deux se rejoignent pour lui reprocher de condamner, dans ses discours, les violations par Israël du Droit International.


Le passage se situe aux alentours de 01°16' jusqu'aux alentours de 01°21'  :

http://on-n-est-pas-couche.france2.fr/

 


 

Natacha Polony et Audrey Pulvar, avec une incroyable arrogance et la condescendance de crétines arrivistes, voudraient qu'on conseille aux "jeunes de banlieue" de "ne pas s’occuper de la Palestine"...

Il suffit de les écouter pour comprendre que les jeunes de banlieue auxquels elles s’adressent ainsi sont uniquement ceux qui sont bronzés et musulmans.

 

Cette position incroyable d'une animatrice rémunérée par le service public, se permettant de juger qu'un homme politique français n'a pas fait allégeance de manière assez marquée à Israël et à son représentant le CRIF de Prasquier, ne peut que déclencher des réactions antisémites. Et  justement elle se plaint maintenant d'avoir subi une agression de ce genre (qu’elle s’est empressée de relater sur Twitter).

Bien sûr que les délires agressifs et les injures racistes et antisémites qu'elle rapporte sont condamnables.

Mais le détournement, au service d’Israël, du service public français est difficilement supportable et constitue une faute extrêmement grave.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Stephane 6,

J'ai parcouru cet espace, c'est édifiant, il y a de quoi se..

Cela me donne de quoi...