QATAR: ultimatum le 21 octobre QUE CHOISIR?

Je suis stéphane morello l'un des français retenu au Qatar. La plainte contre l'Emir que Franck Berton doit déposer est prévue pour le 21 octobre. Les Qataris ont reçu un courrier les en avertissant. Curieusement je suis convoqué, via l'ambassade de France, le 21 octobre au cabinet du premier ministre pour signer un document en échange de ma liberté.

Les qataris ont reçu le libellé de la plainte. Ils savent entre autre que je les attaquent pour tentative d'extorsion de fond (ils m'ont demandé, en présence du consul et de son interprête 250 000 euros(pour des loyers...!!) pour me laisser sortir).

Le document que je dois signer lundi 21 octobre n'est rien d'autre qu'une reconnaissance de dette de ma part envers le gouvernement qatarien. Dette qui correspond à la somme qu'ils comptaient m'extorquer.Dette que d'après le document le Qatar ne me demande plus en m'en faisant cadeau! De cette façon ils comptent se prémunir de la plainte que je dois déposer. Devant un juge ils pourront dire:" mais non ce n'est pas de l'extorsion, on voulait juste récupérer nos loyers; d'ailleurs vous voyez, le français le reconnait il a signé. En plus on est gentil on lui en fait cadeau".

Ils comptent donc empêcher ma plainte d'être fondeé. Signe ou tu sors pas.

Que pensez vous de l'attitude de l'ambassade française qui me transmet le document, me le traduit et prend rendez-vous pour moi le 21 octobre? C'est pas un peu à la limite de la complicité? Ou ça a déjà passé la limite?

Rappel: selon la convention de Vienne de 1961 qui régle les relations des missions diplomatique, les fonctions d'une mission diplomatiques sont au nombre de 5. Parmi elles:

1- protéger les interêts de l'état accréditant et de ses ressortissants dans le respect de la législation internetionale

2 négocier...

Ca s'appelle pas faillir à sa mission ça? Et vous vous signeriez ou non?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.