SYLLA
Politique, Communisme, Emancipation
Abonné·e de Mediapart

1298 Billets

1 Éditions

Billet de blog 21 sept. 2013

SYLLA
Politique, Communisme, Emancipation
Abonné·e de Mediapart

FN : comprendre pour mieux combattre

SYLLA
Politique, Communisme, Emancipation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les médias ont à l’évidence préféré l’université d’été du Front national à la Fête de l’Humanité. Si l’extrême droite a bel et bien le vent en poupe en France et en Europe, les médias sont-ils obligés d’en faire autant ? Dimanche dernier, Le Parisien et le JDD affichaient Marine Le Pen à leur Une. Sur BFM TV, les sujets présentant tous ces jeunes dirigeants d’extrême droite sur le pied de guerre, à l’assaut des municipalités, ont révélé une ambiance de publireportage inattendue. Et quand cette même chaîne d’info a présenté les résultats d’un sondage sur les élections municipales, les militants ou sympathisants du Front de gauche ont pu s’étrangler. Seules quatre formations politiques avaient droit à la présentation de leurs résultats : FN, UMP, PS et… Verts, à 4 %. Après quelques recherches, on trouvera que, dans ce même sondage, le Front de gauche atteint les 10 % d’intention de vote. Une percée passée inaperçue dans les médias tout occupés à commenter l’essor du FN, réel mais n’atteignant pas la performance de la présidentielle. Les journaux, les télés, les radios font désormais leur miel avec le FN, imaginant ou constatant que cela fait vendre. La banalisation du FN semble achevée. Un sondage IFOP n’indiquait-il pas récemment que 34 % des Français se disent proches des idées du FN, et même 39 % des ouvriers et des employés ?

Le danger de l’extrême droite n’est plus une menace mais une réalité qui s’installe. Si l’ostracisme à l’égard du FN, longtemps pratiqué par les médias, n’a pas porté ses fruits, comme nous l’avons vu un certain 21 avril, la banalisation de l’extrême droite pose aujourd’hui de sérieux problèmes. En effet, celle-ci n’arrête pas l’irrésistible ascension de Marine Le Pen. En outre, les digues qui tombent progressivement entre l’UMP et le FN n’augurent rien de bon.

Au total, la contestation de l’extrême droite doit être repensée et musclée. Pour cela, nous devons comprendre ce qui fait la spécificité du FN, son ancrage dans la durée contrairement au “boulangisme” ou au “poujadisme”, sa volonté nouvelle de participer aux affaires, de s’inscrire dans le cadre du système démocratique. Nous devons comprendre ce qui se trame à l’échelle européenne car, aux quatre coins de l’Union, l’extrême droite progresse. Nous devons analyser plus finement les ressorts profonds de cette progression dans les consciences et les votes pour mieux les combattre.

No pasaràn !”, disaient les Espagnols dans les années 1930. Le slogan a passé les frontières et se brandit aujourd’hui contre l’extrême droite, quel que soit son nouveau visage. No pasaràn ? La preuve du pudding, c’est qu’on le mange.

Clémentine Autain, 20 septembre 2013

* à lire : Michel Wieworka, Le Front national, entre extrémisme, populisme et démocratie, Editions de la maison des sciences de l’Homme, 87 p., 9 €. Dominique Vidal, Le ventre est encore fécond. Les nouvelles extrêmes droites --européennes, Libertalia, 155 p., 7 €.

Editorial de Cerises n°188

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt