Le cocktail de Cerises du 29 janvier 2016

Enfin, elle a démissionné !

L'image de la semaine

cocktail279-taubira

Lire le communiqué d'Ensemble !ici.

Les brèves

* Persécution.

cocktail279-hamouri-lefort
Après avoir passé 7 années en prison, et subi plusieurs mesures discriminatoires, Salah Hamouri est à nouveau frappé par l’État d'Israël. Ayant passé les fêtes de fin d'année en France, Elsa Lefort, sa compagne, enceinte, s'est vue interdite de séjour à son retour en Israël. Elle dispose pourtant d'un visa de service l'autorisant à y séjourner, puisqu'elle travaille au Consulat français. Elle a été incarcérée. La Cour d'appel rejette le recours du couple en affirmant que « les appelants dissimulent à la cour leur activité terroriste ». Une pétition est en cours ici. Cerises vous invite à la signer.

* Censure. 36 Unes de Libération, retravaillées par des artistes à tous points très divers et exposées dans une galerie parisienne, devaient être vendues le 26 janvier au bénéfice de Reporter sans frontières. Ernest Pignon-Ernest, connu pour ses silhouettes dessinées et collées sur les murs, avait repris la Une de Libé du 12 novembre 2004 sur la mort d'Arafat, sur laquelle il a dessiné le visage de Marwan Barghouti, militant palestinien incarcéré en Israël depuis treize ans et demi. En légende, en petit : « En 1980, quand j'ai dessiné Mandela, on m'a dit que c'était un terroriste. » L'Ambassade d'Israël a exigé et obtenu que l'affiche soit retirée. La vente n'a pas eu lieu dans cette galerie. Tant pis pour RSF...

* Lanceur d'alerte. Des citoyen-ne-s dénoncent, souvent à leurs risques et périls, la réalité sordide de leur lieu de travail, ou le pillage des données personnelles ou d'État, ou les trafics financiers, etc. Ainsi A. Deltour risque jusqu’à cinq ans de prison et 1 250 000 euros d’amende pour avoir contribué à dénoncer le LuxLeaks. Employé d’un grand cabinet d’audit international, il découvre « un système d’évitement fiscal agressif approuvé par l’État luxembourgeois. Sous un vernis de légalité, les pratiques mises en oeuvre exploitent les failles du cadre actuel pour soustraire des sommes abyssales aux recettes fiscales de certains États, au détriment des citoyens ». Il en informe un journaliste. Désigné Citoyen européen 2015 par le Parlement européen, Antoine Deltour passe néanmoins en justice le 26 avril. Plus d'information et une pétition pour le défendre, sur www.communistesunitaires.net, rubrique "Libertés".

Paru dans Cerises n° 279

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.