Moment de solitude...

Dans l'genre anecdotes croustillantes, j'en ai une qui va te faire esquisser un rictus sur ta bobèche de broyeur de cirage.

À l'époque où j'turfais en chirurgie ORL (c'était juste après avoir décanillé de cette taule de branleurs chez les louftingues ; parce que faut bien avouer que c'était des cossards, les bleus qui remplaçaient nos gus qu'avaient raccroché les gants), donc quand j'étais en ORL, comme tous les aide-soignants, je me cognais la prise de constantes chez tous les patients (température, pouls, tension, fréquences respi, saturation).

Arrivé dans la piaule de M. X, un type qu'avait du raisiné de brûleur de planches dans les vermicelles que dès qu'y te voyait débarouler, y t'en servait toujours une belle où c'est que t'étais sûr de te poiler; donc arrivé dans sa turne, j'lui pose le brassard sur l'brandillon gauche. Et là, y m'sort que faut lui prendre la tension sur l'autre parce que sur celui-là, l'a eu un curage ganglionnaire à cause qu'il a eu le crabe du nibard.
Alors mézig, comme chuis joueur, j'lui balance que la mammoplastie après sa mammectomie a été bien réussie parce qu'on voit rien... Et j'entends une voix derrière-moi qui dit : « Tu vois, à force de faire le mariole, quand t'es sérieux, on t'croit pas !!! »... C'était sa bourgeoise...

Grand moment de solitude...

C'est ce jour que j'ai appris que même les gonzes peuvent choper cette saloperie ordinairement réservée aux donzelles...

Voilà, c'est ma tournée...

tensiometre-manoson

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.