2 nouveaux accidents RPS selon les salariées à SOPRA STERIA malgré la mise en demeure

nous constatons en particulier deux situations de souffrance avec arrêt maladie nouvelles ... La situation est inadmissible eu égard la précédente mise en demeure du Direccte et le PV qui a suivi 2 ans après sur le sujet. Le syndicat AVENIR demande au DG la mise en place des mesures de prévention primaires ...

Déclaration des élus du Syndicat AVENIR SOPRA STERIA GROUP au Comité d’Entreprise SOPRA STERIA GROUP du 27 septembre 2018

 

Au retour de vacances et eu égard le niveau atteint de réclamations des salariés pour RPS, le syndicat AVENR a adressé au DG une mise en demeure transcrite également dans la communication adressée à l’ensemble des salariés.

Sans mise en place de mesures de prévention primaires immédiatement le syndicat AVENIR sopra steria doit agir.

Aujourd’hui nous constatons en particulier deux situations de souffrance avec arrêt maladie nouvelles pour lesquelles nos délégués du personnel adresseront un droit d’alerte DP dans la matinée.

La situation est inadmissible eu égard la précédente mise en demeure du Direccte et le PV qui a suivi 2 ans après sur le sujet.

Le syndicat AVENIR demande au DG la mise en place des mesures de prévention primaires suivantes :
1/ Interdiction à tous les managers ou RH de menacer un(e) salarié(e) pour le pousser au départ ou forcer une RC. Les accidents sur le sujet se multiplient
2/ Interdiction des heures supplémentaires non comptabilisées et non payées. Avec à 0,17% d’heures supplémentaires payées annuellement par l’entreprise démontre que son système n’est pas aux normes. Le sur-engagement conduit à l’épuisement et l’absence de contrôle et suivi est une catastrophe.
3/ Formation aux RPS sur tous les principaux sites comme souhaite le faire le médecin du travail à Toulouse

Comme indiquée dans la mise en demeure déjà adressée, la direction ne peut ignorer les conséquences de la situation et la responsabilité du syndicat et de tous les élus sur les listes AVENIR et représentants AVENIR qui se doivent d’honorer leurs engagements en la matière.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.