Fillon : Bien entendre et bien voir !

Moi, Fillon, je vous ai trompés et je vous dis pourquoi.

Françaises, Français ! Moi François, je vous ai compris aussi !

Puisque Macron l’a proposé, moi aussi je rembourse tout, les lunettes, les prothèses, les appareils ! Et je commence tout de suite, dès 2017 !

Je veux que les Français entendent parfaitement et voient clair dans mon nouveau programme. D’ailleurs Dupont-Aignan avance la même proposition.

Je vais même bientôt vous étonner encore. Je vais rajouter, comme Macron l’a déjà malheureusement fait, que je vais dépister, à l’école primaire, la surdité et la mauvaise vue qui mènent à l’échec scolaire. Pénélope, qui décortique tout, vient juste de me l'apprendre et de m'en toucher un mot.

En fait, je vais vous faire une confidence comme j’en fais rarement : je m’étais lourdement trompé lors de mon premier projet pour la France que je concoctais depuis 4 ans. J’avais mal fait mes calculs. Alors oui, depuis, Nicolas a retravaillé mon programme avec lequel je vous avais séduits, pour ne pas dire « mystifiés ». Il m’avait bien conseillé de garder mon cap initial pour sortir vainqueur de la primaire. « Une fois élu face à Juppé, m’avait-il suggéré en prenant parti pour moi, tu auras tout le loisir de rétro pédaler ! Rappelle-toi Chirac et Pasqua qui disaient que les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Et Machiavel qui affirmait que tout bon chef d’état doit savoir mentir à bon escient ».

Alors oui, aujourd’hui, j’ai décidé de tout rebâtir et je vois qu’on peut encore dégager des marges de manœuvre pour faire de nouvelles promesses que je tiendrai peut-être. On peut toujours dénicher des fonds quelque part.

Et, maintenant que, à force de les réclamer, on a eu accès aux bonnes idées de Macron, hé bien je m’en empare. C’est pas plus compliqué !

Oui, d’accord, je le concède, j’avoue avoir dit que ce Macron n’était qu’une girouette et qu’il n’avait pas de squelette en affirmant tout et son contraire.

Moi, désormais, je vous le promets, c’est la dernière fois que je change d’avis !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.