Les Frères musulmans, le Qatar et l’antisémitisme

Alors que l’antisémitisme fait la Une de tous les médias français, il est curieux de constater qu’aucun commentateur, représentant des partis politiques, ou du gouvernement ne mette en cause le rôle de l’islam politique incarné par les Frères musulmans dans cette soudaine recrudescence d’actes immoraux.

 

Youssef Al-Qaradawi Youssef Al-Qaradawi

Mais quelle est donc la nature de cette cécité ? Est-elle volontaire, si oui, que cache-t-elle ? Ou est-elle seulement le fruit d’une méconnaissance crasse ?

Un rappel simple à toutes les personnes précitées :

Celui qui est considéré comme l'autorité religieuse et idéologique suprême des Frères musulmans, s’appelle Youssef Al-Qaradawi et vit tranquillement au Qatar, pays qui lui a même donné un passeport diplomatique. Ses propos antisémites sont nombreux en voici des exemples : « Il n'y a pas de dialogue entre nous et les Juifs, hormis par le sabre et le fusil ». Concernant les Juifs, il a également déclaré en 2009: « Tuez-les, jusqu’au dernier ». Selon lui, le prophète Mahomet aurait déclaré : « Vous continuerez à combattre les Juifs et ils vous combattront jusqu'à ce que les Musulmans les tuent. Le Juif se cache derrière un rocher et un arbre. » Sans oublier les fatwas de Qaradawi autorisant des attaques contre des Juifs du monde entier, estimant qu'il n'y a pas de différence essentielle entre le judaïsme et le sionisme et que, par conséquent, chaque cible juive est égale à une cible israélienne. 

Autre rappel utile :

Les Frères musulmans fonctionnent comme une société secrète. Leur objectif est de créer un Etat islamique mondial, fondé sur l’islam politique et la mise en place de la loi musulmane, c’est-à-dire la charia. « Il y a encore un long chemin pour prendre le contrôle de l’Europe » a déclaré Muhammad Mahdi, guide suprêmes des Frères musulmans de 2004 à 2010. Pour ce faire, les multiples associations liées directement à cette confrérie, UOIF, FOIE, Musulmans de France, Forum européen de la jeunesse musulmane (FEMYSO) etc. ont infiltré toutes les institutions européennes ou de chaque Etat membre et reçoivent même des subventions. L’antisémitisme affiché des Frères musulmans ne semble pas troubler le sommeil des dirigeants français et européens.

Nectar trust, le nerf de la guerre…

Pour leur intense travail de lobbying, les Frères musulmans bénéficient de fonds généreusement alloués par le Qatar. Auparavant, cet argent arrivait dans les caisses d’une ONG basée à Londres, nommée Qatar Charity UK. Celle-ci a été tant et tant stipendiée pour son aide, notamment à des groupes terroristes œuvrant dans tous les points chauds du globe, que ses administrateurs ont préféré changer de nom et la rebaptiser Nectar Trust. Résultat : les Frères musulmans ont encore les moyens de mener leur politique antisémite.

Mais, a priori, cela ne dérange personne puisque les autorités du Royaume-Uni continuent de fermer les yeux sur ses activités en ne les déclarant pas illégales. Côté gouvernement français, le laxisme est également de mise. Le 10 décembre 2018, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et donc ministre des Cultes, s’est rendu au Congrès de l’islam de France, un congrès piloté par Millî Görüş une association directement liée au président turc, Erdogan, Tabligh un mouvement islamiste radical, et l’UOIF, rebaptisé Musulmans de France. Le premier flic de France, n’a pas semblé troublé, le moins du monde, par le lourd pédigrée antisémite de ces mouvements.

Cécité volontaire ou incompétence crasse ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.