taoufiq.lahrech
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 juil. 2020

taoufiq.lahrech
Abonné·e de Mediapart

MANIFESTE Citoyen au Roi du Maroc POUR VIOLATION du Droit

Droit de propriété sans garanti.La loi stipule que toute personne lésée ne peut agir que dans un délai de 4 ans à compter de l'inscription de l'acte falsifié sur le titre foncier Tout propriétaire peut être spolié de son bien immatriculé par la falsification d'actes de vente La loi a jeté en pâture tous les propriétaires au Maroc entre les griffes de la mafia. Ce qui est injuste et déstabilisant

taoufiq.lahrech
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Manifeste pour sauvegarder le droit de propriété

Majesté,

Nous avons l'insigne honneur de porter à Votre Haute Attention ce qui suit afin d'abroger de façon rétroactive l'article 2 de la loi 39-08, qui prévoit une forclusion de quatre années pour agir contre toute atteinte au droit de propriété, suite à l'inscription sur le titre foncier d'actes falsifiés.

De la simple lecture, des dispositions de cet article, il s'avère qu'elles sont absurdes, iniques, aberrantes et prises en totale violation:

- de la déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948 qui stipule que nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

- de l'article 35 de la Constitution

- du visa du Secrétaire Général du Gouvernement.

Comment peut-on imposer à un propriétaire l'obligation de vérifier les inscriptions sur son titre foncier, et pourquoi doit-il le faire? D'autant plus que la dénomination de l'agence de la conservation foncière suppose en elle même la charge de conserver notre droit de propriété et non de le limiter à quatre années.

 La traduction en français de cette loi promulguée en langue arabe n'a jamais reçu le visa du Secrétaire Général du Gouvernement pour être publiée au bulletin officiel. Cette carence interpelle ceux qui ne maitrisent pas l'arabe.

C'est ainsi que les investisseurs marocains et étrangers évitent de prendre le risque d'être dépossédés de leurs biens, ce qui affecte l'économie nationale.

L'instauration de cette forclusion a ébranlé la confiance des citoyens envers ceux qui sont censés promulguer des lois conformes à la Constitution et qui pénalisent tout détendeur de droit de propriété.

Permettez-nous, Sire, de porter à Votre attention que nous requerrons votre soutien car toutes les initiatives entreprises à cet effet n'ont pas abouti.

C'est pourquoi les citoyennes et citoyens soussignés n'ont trouvé d'autres choix que de recourir à Votre Autorité Suprême, «Garant de justice», pour voir abroger avec effet rétroactif l'article 2, aliéna 2 de la loi 39-08.

Nous prions Votre Majesté, de bien vouloir agréer, à l'expression de notre très profond respect et notre indéfectible attachement à la dynastie alaouite.

Fait au Maroc et dans le Monde le 10 juin 2020 

Rédacteur: Taoufiq LAHRECH                     Consultant: Didier TOBALY

Comité de soutien:

ALAOUI Ismaïl                     HAJJI Jamila                     LAHRECH Abderrahman     BOUZIANE Khalid.        CHAFAQUI Med Khalid      LAHRECH Hana                   AOUAD Omar                  HASSAR Hilal                       HOSSINI Rachid             BENRADI Souad                     LAHRECH Med Tahar          BOUAYAD Mohamed.     HAJJI Said                             BENJELLOUN Khadija   OUBOU Abderrahim            AOUAD Reda                        OUADOUD Lahcen.        BENMOUSSA Fatima           HAJJI Khalil                      ELOUDGHIRI Med Adnane

Citoyennes et citoyens marocains du Monde, Etrangéres et étrangers propriétaires fonciers au Maroc,

Soutenez la démarche citoyenne Pacifique et déterminée destinée à rétablir la primauté de notre DROIT CONSTITUTIONNEL au Maroc.            

1/ Pour un soutien public de votre syndicat, corporation professionnelle, ordre , association, amicales etc.. ou à titre personnel, adresser un email à: jesignelemanifeste@gmail.com avec les informations de votre entité et le message que vous nous autorisez à partager.

2/ Pour un soutien anonyme Voici un manifeste en ligne à signer, et partager avec vos réseaux :

Par whatssap :    https://www.mesopinions.com/petition/justice/manifeste-sauvegarder-droit-propriete-bafoue-loi/93589?source=whatsapp

Par Twiter :        https://www.mesopinions.com/petition/justice/manifeste-sauvegarder-droit-propriete-bafoue-loi/93589?source=twitter

lien par email :    https://www.mesopinions.com/petition/justice/manifeste-sauvegarder-droit-propriete-bafoue-loi/93589

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Exécutif
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg

La sélection du Club

Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada