Couvre-feu : Est-ce que cela sert à quelque chose pour lutter contre une épidémie ?

En préambule, je précise que ce billet n’a pas pour vocation de donner des leçons sur la lutte contre le Covid-19, mais justement de tirer les leçons de ce qui a pu être mis en place. Ce billet sera consacré au couvre-feu. Ce billet cherche à déterminer si cette pratique permet de diminuer le nombre de contaminations au Covid-19. Les courbes sont extraites des données de data.gouv.

Le couvre-feu a été mis en place dans la région Ile-de-France le 17 octobre 2020 afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Comme on a pu le voir dans mon précédent billet : confinement-est-ce-que-cela-sert-quelque-chose, le confinement ne semble pas avoir d'effet sensible sur la hausse de cas d'hospitalisation. On peut donc, à première vue, douter de l'effet du couvre-feu puisque celui-ci est moins restrictif que le confinement.

La courbe ci-dessous représente le nombre de nouveaux hospitalisés par jour dans la région Ile-de-France.

idf

 

Nota : cette courbe marron n’est pas issue de d’une quelconque équation mais se contente de suivre de suivre les pics de manière à matérialiser visuellement l’évolution de l’épidémie.

On remarque que la courbe suivant les pics ne s'infléchit pas jusqu'au pic du 4 novembre 2020. Il se passe donc 18 jours avant d'atteindre le pic de cette épidémie.

Mais surtout, le pic de l'épidémie en région parisienne intervient le même jour que le pic au niveau national.

Ces deux éléments combinés (non inflexion de la courbe / jour du pic de cette région identique à celui du niveau national) permettent de douter de l'intérêt du couvre-feu dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.