Réveille

j'n'aime pas le monde quand c'est la foule qui gronde

je n'aime pas le monde, joué à la seconde

j'n'aime pas le monde, quand il roule en ballon

Et que sans honte aucune, il affiche ses millions

 

J'n'aime pas le monde quand il fait en moi renaitre

De ces moments horribles  haïs de tout mon être

J'n'aime pas le monde quand il vient se pavaner

Oubliant à quelques pas, ces gens assassinés !

 

J'aurais aimé un monde, qui pleurât devant ce pauvre môme

Qui dormait amen le sol, et fuyait comme un gnome

 

 

DE PEUR QU'ON L'AIDÂT EN FAIM, EN FAIM, HONTEUX

 

 

Fuyant maintenant les hommes, des poux dans les cheveux !

 

 

Pourquoi, pourquoi faut il que l'opium nous aveugle

Pourquoi ces gens qui contre les millions beuglent

Sont ils , à ce point, aveugles ?

 

J'n'aime pas ce monde qui frappe avec le pied

Présentant de ces monstres si durement formatés !

Ils étaient des esclaves, ils sont devenus produits

Modèles de pacotille qui ruinent maintenant leur vie !

 

J'n'aime pas ce monde qui, bientôt, tiendra la coupe

Oubliant pour un temps combien est fade la soupe !

 Hurlant pour la gloire nationale

Pendant que le pays vit : bancal !

 

Réveille ! Réveille !

France : Ne mets pas ta fierté en sommeil !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.