Raisonnable

S’il y a des gens qui ne raisonnent plus

S’il y a des gens qui ne s’assument plus

Pourquoi leur chercher noise et misère

Ils ont un monde à eux et dans le notre errent

 

On devrait les défendre, assumer leurs fêlures

On devrait quelque part pleurer leur blessure

Mais on fait semblant de leur être supérieur

Et pour ces raisons leur interdire le meilleur

 

Bien sûr qu’ils « boitent du dedans », invisibles

Mais est ce un motif pour les transformer  en cibles ?

 

Est ce que la misère leur est indifférente ? Certes pas

Ils rêvent, eux aussi, d’un bonheur ici bas

 

Alors à quoi bon ? Déjà cette misère qui les accable

Croit on par ce biais les rendre raisonnables ?

 

Veut on d’eux du travail à vil prix ?

Cherche t-on à montrer notre mépris ?

 

Il y a sans doute d’autres mondes

Et notre terre étouffée, déjà, gronde

 

Peut être que de la contrainte, libérés

Ces « fadas » pourraient nous rendre la clarté

Nous enseignant dans leur ascèse

Ce que risque notre monde d’obèses !

 

Laissez l’esprit volé, voler !

Il voit des choses que l’on a oubliées !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.