Questionnements

Bon y a pire, mais fallait oser

réponse du jour
A une collègue qui me demandait si, à mon avis, le livre était un produit de première nécessité, j’ai répondu
Bah si on considère que dans un kilo de beurre y en a déjà deux, on peut voir çà comme çà, mais si on se trouve au sud de la Loire c’est plus compliqué. Il paraît qu’avec l’huile d’olive on peut pas faire exactement le même calcul...
Vue la tête qu’elle m’a faite je me demande encore si j’ai dit une bêtise....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.