thierry Gillet
Agro pedagogue ,
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2021

thierry Gillet
Agro pedagogue ,
Abonné·e de Mediapart

La Covid19 comme révélateur des dysfonctionnements de notre société

La manière dont les innovations liées à la Covid sont considérées, est très révélatrice de la capacité d'une société et de ses "élites" à chercher de nouvelles réponses à de nouvelles questions, hors des sentiers battus.

thierry Gillet
Agro pedagogue ,
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je me permets d'insérer le lien d'un petit reportage de France culture sur les "chiens testeurs" , des chiens capables d'identifier à 95% des personnes positives au Covid19, dressés par un professeur de l'école vétérinaire de Maison-Alfort, qui cherche sans succès un soutien du ministère de la santé.  A partir de cette expérience, cette technique est maintenant , mise en oeuvre et utilisée dans de nombreux pays mais pas en France. (suit le lien du reportage à utiliser pour écouter sur france culture)

https://www.franceculture.fr/emissions/le-reportage-de-la-redaction/covid-19-quand-les-chiens-detectent-la-maladie-aussi-bien-que-les-tests-pcr

Si vous avez écouté ce reportage, que rajouter de plus? le cout du chien testeur est évidemment très faible par rapport au Pcr, est ce une raison suffisante, pour le rejeter? Le rejet de cette technique simple, efficace, bon marché, est-il lié au refus de répartir le "pouvoir" de détection de la Covid en dehors des personnes ou des structures qui sont habilitées comme les ARS, et par là, laisser la responsabilité de savoir et de faire savoir qui est positif aux "non-experts" aux "citoyens moyens"?

Les collectivités locales pourraient mettre en oeuvre elles mêmes cette technique

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte