Thierry Merle (Rennes)
Néo-retraité - engagé pour un monde meilleur
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 janv. 2022

Lettre ouverte aux candidats (de gauche) à la Présidentielle et à leurs amis

Il y a peu d’espaces aujourd’hui où vivre un engagement politique joyeux, constructif et inclusif, surtout en période électorale. La Primaire Populaire, malgré ses imperfections, est l’un de ces espaces ouverts. Voici pourquoi je n'irai pas voter nul aux élections présidentielles de 2022. Je suis préparé au pire, et j'espère encore le meilleur de la part des candidats des 9(?) couleurs de gauche.

Thierry Merle (Rennes)
Néo-retraité - engagé pour un monde meilleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a peu d’espaces aujourd’hui où vivre un engagement politique joyeux, constructif et inclusif, surtout en période électorale. Certains militants passent un temps non négligeable à tenter de décrédibiliser leurs prétendus adversaires, au lieu de voir les forces progressistes comme des partenaires. Certains leaders proposent des alliances construites sur des rapports de force : ensemble oui mais derrière moi / dans le cadre de mon programme.

La Primaire Populaire, malgré ses imperfections, est l’un de ces espaces ouverts, où la dynamique collective et les horizons fondamentaux de transformation sociale, la prise en compte des grands enjeux environnementaux, sont plus importants que les divergences sur les moyens d’action, l'ordre des priorités à court terme et les inimitiés personnelles.

Dans une société mondialisée complexe, aux enjeux enchevêtrés, imprévisible à plus d’un titre, aucun programme finalisé au jour J ne pourra être appliqué sans débats, négociations, ajustements… Sinon à quoi servirait un parlement, un espoir de démocratie participative ? Comment réellement envisager d’articuler économie, social, soin de la planète, démocratie avec des solutions toutes faites, même très bien pensées ? La Primaire n'a pas de programme "à elle" car elle est là pour faire dialoguer et réaliser les programmes existants et les réponses aux attentes du monde civil et associatif.

Nous n’avons plus besoin de petits chefs ni de grands chefs autoritaires, mais de « servant leaders » capables de fédérer des énergies au-delà de leur propre idéologie et de leurs propres analyses. Nous avons besoin de leaders proposant une politique vivante au service d’une société vivante, créative, joyeuse. Seule cette proposition ramènera aux urnes les désabusés de la politique « à l’ancienne » qui reste la plus médiatisée.

Si vous, les candidats progressistes, vous refusez cette proposition de contribuer au monde d’après dans cette logique coopérative, j’irai grossir les rangs des désabusés. Mais je n’irai pas voter nul pour autant, malgré mon dépit. Quelles que soient les suites de la Primaire Populaire, par cohérence éthique, j’irai voter - et avec joie - pour celle ou celui qui sortira vainqueur du vote de janvier. Quel qu’il soit, quelle qu’elle soit. Ce sera toujours mieux qu’un vote utile, ou calculé, du côté de la tristesse et de la lassitude.

Et je continuerai ensuite à œuvrer pour / avec ceux qui auront pris le risque de la coopération.

Avec ou sans vous, c’est vous qui décidez, maintenant.

Aux lecteurs qui ne seraient pas déjà inscrits pour participer au vote des 27-30 janvier :

Vous avez jusqu'au 23/01 pour créer votre compte sur le site web de la Primaire et participer au vote majoritaire le moment venu (=évaluation de chaque candidat et non choix du seul "préféré"). L'authenticité des résultats impose un contrôle strict de la participation, mail + n° de mobile + test CB (sans paiement final). Vos coordonnées bancaires ne sont pas visibles par les systèmes liés au vote. Un système moins technophile eût été plus inclusif, évidemment, mais aurait nécessité infiniment plus de moyens humains que ceux de la PP. Pour les couples (ou les amis!) une CB peut être utilisée associée à deux identifiants. Notez précieusement votre mot de passe lors de l'inscription, il n'est pas modifiable ni récupérable.

>>Version longue (pdf 5 pages)<<

Thierry Merle
Signataire de l’appel de la Primaire Populaire
Membre de l’Archipel de l’écologie et des solidarités,
Signataire du manifeste convivialiste
Adhérent Nouvelle Donne
Majordome du Tiers Lien

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin