Non projet de loi Macron sur les fake-news: défense liberté d'expression et de presse

Ce n'est ni au gouvernement ni à la loi, de décider si une information est une fake-news ou non et de la manière dont la presse peut aller rechercher les informations !!!! Emmanuel Macron, pour ses premiers vœux à la presse, a annoncé vouloir prochainement légiférer les contenus de l'information sur Internet par la mise en place d'une loi.Thierry Paul Valette

Ce n'est ni au gouvernement ni à la loi, de décider si une information est une fake-news ou non et de la manière dont la presse peut aller rechercher les informations !!!!

Le Président Macron expose son projet d'une loi contre les fake-news © Thierry Paul Valette Le Président Macron expose son projet d'une loi contre les fake-news © Thierry Paul Valette

Emmanuel Macron, pour ses premiers vœux à la presse, a annoncé vouloir prochainement légiférer les contenus de l'information sur Internet par la mise en place d'une loi.
En effet au prétexte des Fake-news, c'est la loi de 1881 qui est remise en cause ainsi que la liberté d'expression sur internet.

Ce n'est pas le rôle du chef de l'Etat de faire la leçon à des médias qui se laisseraient à confondre la culture du soupçon avec celle de l´interrogation.
Aucun gouvernement n'a le droit de décider de quelle manière la presse peut s'exprimer, de décider ou la presse peut aller chercher les informations quand bien même ces mêmes informations se trouveraient dans l'anti-chambre du pouvoir.

Aucune loi ne doit décider de la distance légitime ou non entre pouvoir et contre-pouvoir au prétexte de vouloir en terminer avec les tragiques du vieux monde comme il le désigne !!!!

(........Rappelons tout de même que c'est au nom de ces prétendues pratiques "d'un autre monde" que le Président avait souhaité, quand il s'agissait de son épouse Brigitte Macron , imposer un"Statut de première Dame".....)
Ce sont les principes mêmes de la démocratie qui sont ainsi en danger par cette volonté de légiférer.
Cela porte un nom: la censure...

Nous connaissons la méfiance du Président envers la presse et la manière dont il tient à distance les journalistes.

L'ensemble des journaux satiriques sur internet se retrouvent également en danger avec de telles considérations.
La France n'est pas une dictature et la montée dès populismes en Europe ne doit en aucun cas être un prétexte à cette volonté effrénée de vouloir décider, contrôler et museler...
C'est aux internautes d'avoir le réflexe de vérifier une information, d'avoir cette capacité de jugement et non au pouvoir législatif de décider à sa place et de se substituer à sa réflexion !!!

La charge de contrôler le contenu de certains types de contenus revient aux prestataires internet et aux différentes communautés telles que Facebook, Twitter etc..
Pour cette raison nous mettons en place cette pétition afin de montrer notre total désaccord sur ce sujet et notre liberté de nous exprimer !!!!!

Nous ne pouvons prétendre défendre les inégalités et la corruption librement si notre gouvernement porte atteinte à nos libertés individuelles et démocratiques !!!!

LIEN DE LA PÉTITION POUR DÉNONCER CETTE ATTEINTE À LA LIBERTÉ D'EXPRESSION 

https://www.change.org/p/non-à-la-future-loi-sur-les-fake-news-qui-est-une-atteinte-contre-la-liberté-d-expression-et-de-la-presse


Thierry Paul Valette
Président de l'Égalité Nationale

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.