thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

153 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 nov. 2018

Yémen : Emmanuel Macron doit retirer son permis de tuer à l'Arabie saoudite.

La France n’est plus présent, il a cédé à la finance. Le Yémen, pays le plus pauvre du monde arabe, doit faire face aux agressions meurtrières par des pays arabes avec la complicité de la France. Des avions F15et 16, des munitions non conventionnelles sont utilisés chaque jour. Un embargo total toujours maintenu. Emmanuel Macron doit retirer son permis de tuer. Thierry Paul Valette.

thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les propos du président de la République sont insoutenables. En 2011, la France a détruit la Libye au nom des droits de l’homme et aujourd’hui elle l’enlise avec les ventes d'armes à l'Arabie saoudite. 

Depuis 2017, la France, les USA et la GB participent à la destruction du Yémen. Seul compte pour eux la finance. Les ventes d'armes ont rapporté plus de 10 milliards d'euros à la France. Son deuxième gros client n'est autre que l'Arabie saoudite.

Le “pays des droits de l’homme” n’est plus présent, il a cédé à la finance. Le Yémen est le pays le plus pauvre du monde arabe. Il doit faire face aux agressions meurtrières permanentes par des pays arabes avec la complicité de la France. Des avions F15et 16 et des minutions non conventionnelles sont utilisés chaque jour. Un embargo total est toujours maintenu. 

Le président de la République, Emmanuel MACRON, recevra l'Arabie soudite au premier Forum de Paris sur la Paix. Malgré l'affaire Khashoggi, malgré le terrible conflit au Yémen, malgré les millions d'enfants aux portes de la famine, la France continue ses ventes d'armes. Aucune enquête parlementaire n'est ouverte afin de faire la lumière la responsabilité de la France au Yémen. 

Pour Emmanuel Macron, faire le lien entre l’assassinat récent du journaliste Jamal Khashoggi et le conflit au Yémen relèverait de la « pure démagogie ».

Au sujet de la vente des armes par la France à l’Arabie Saoudite, la question ne se pose pas « mon agenda n’est pas dicté par les médias, que ça vous plaise ou non ». L'ONU garante de paix est impuissante devant ce génocide. La population affamée doit composer seule. Pour rappel, plus 40% de la population nécessitent une aide humanitaire d’urgence, 7 millions sont menacés par la famine et un million sont la proie d’une épidémie de choléra. 

Le pays est paralysé : pénurie d’énergie, plus de transport, plus d’eau potable, d’électricité, d'hôpitaux fonctionnels. Le made in USA et le made in France mettent le feu aux écoles, aux hôpitaux, aux lieux de culte, aux lieux publics.

Le président Emmanuel Macron reste muet face à l'attitude de la coalition menée par l'Arabie saoudite qui tue et sème la terreur pour faire plier la volonté du Yémen.Tout cela sous le regard du monde. C'est inacceptable. C'est grâce à des chèques en pétrodollar que Riyad, pays le plus riche, écrase sous le pays arabe le plus pauvre avec de l'armement français et américain. 

Ce « permis de tuer » doit cesser !!! Les prétendants au titre d'humaniste doivent réagir. L'invitation maintenue par la France est une insulte au droit international. L'Arabie saoudite n'a pas sa place à un forum pour la paix. Ce pays est un dearler de mort ne l'oublions pas...

Nous avions réalisée une tribune afin de dénoncer cette situation : https://blogs.mediapart.fr/thierry-paul-valette/blog/021118/larabie-saoudite-dealeuse-de-mort-invitee-demacron-au-forum-de-paris-sur-la-paix

J'en remercie les premiers signataires : Thierry Paul Valette, président de l’Égalité Nationale et porte-parole du Collectif Contre la Famine au Yémen ; Geneviève de Fontenay, présidente d’honneur du Comité Miss Prestige National ; Éva Darlan, actrice et réalisatrice ; Ibrahim Sorel Keita, PDG de BDM TV ; Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, Institut Prospective et Sécurité en Europe ; Fiona Gélin, actrice ; Rosalie Kerdo, présidente fondatrice FSE-Fraternité Solidarité Emploi, Almamy Kaloko, président de Grad Guinée ; Cécile Ferrovecchio, sociologue et auteure ; Bernard Moncel, journaliste ; Jessica Cardiny, journaliste fondatrice de Stess News ; Stop the war on Yémen ; Salam for Yémen ; association solidarité Yémen ; Help Yémen ; le CODI, centre d’observation des inégalités.

Piqûre de rappel : 

 Notre collectif ne veut pas de la présence de l'Arabie Saoudite au Forum de Paris sur la Paix.

Voici le lien facebook du rassemblement : https://www.facebook.com/events/343869316373658/

Également une pétition contre la vente des armes à l'Arabie Saoudite par la France : https://www.change.org/p/stop-aux-ventes-d-armes-sauvons-les-enfants-au-yémen-save-children-in-yemen

Lien du Collectif : https://www.facebook.com/CollectifContreLaFamineAuYemen/

Thierry Paul Valette

Porte parole du Collectif Contre la Famine au Yémen

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss