LES GILETS JAUNES CITOYENS OUVRE LA CAGNOTTE POUR OLIVIER BÉZIADE POMPIER BLESSÉ

Des images de la manifestation à Bordeaux montrent Olivier blessé à la tête après une intervention de la police et touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police.Ce père de famille est plongé dans le coma artificiel. Les Gilets Jaunes Citoyens mettent en ligne une cagnotte. Thierry Paul Valette

Des images de la manifestation de samedi à Bordeaux montrent Olivier gravement blessé à la tête après une intervention de la police dans les rues de la ville touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police. Il est père de famille et a dû être plongé dans le coma artificiel compte tenu de la gravité de son état. Nous devons faire un devoir d'entre aide citoyen pour aider et soutenir la famille. 

 

1039616424

Depuis le 17 novembre, la France est dans un contexte social tendu.Nos manifestations sont sous haute tension. La multiplication des arrestations, des blessés liés aux violences policières est inquiétante. Nous sommes très préoccupé par l'usage excessif de la force par la de police et les CRS au cours de nos rassemblements. Des violences ayant entrainé des séquelles physiques et psychologiques graves. Récemment un ancien ministre, Luc Ferry, à appelé à tirer sur les manifestants.

possibilités aux victimes de ces violences de porter plainte sont très compliquées. L’absence d’éventuelles sanctions engagées et les sanctions prononcées contre les responsables sont inexistantes. Sans l'écrire ouvertement, des experts qui militent contre les violences s'inquiètent des multiples débordements qui surviennent pendant nos nombreuses manifestations.

Des tirs à vue du flash-balls répétitifs et injustifiés en tirant dans le dos. Des tirs qui parfois atteignent les manifestants à la tête. L’utilisation massive des gaz lacrymogènes est devenue une habitude. Des vidéos montrent des personnes de plus de soixante-dix ans suffoquer sous l’effet de gazages massifs. Les chiffres parlent d’eux-même : 82 manifestants blessés gravement et une femme morte à cause d’une grenade lacrymogène : une octogénaire Zined.

Les blessures sont très graves. Des membres sont arrachés, des organes ont perdu leur fonction principale. Des os sont fracturés, des pieds et des jambes sont abîmés par des morceaux de grenades. Les brûlures se comptent par centaines. Tout cela sans compter les plaies ouvertes à la tête. Les femmes ne sont pas épargnées. Les multiples témoignages sur le sujet sont effrayants.

Cette réalité est peu visible dans les médias. Une réalise antidémocratique qui démontre le nombre élevé de policiers qui nous témoigne leur haine. Ces violences touchent une partie pauvre de la population. L’orientation des dirigeants politiques accentue ces violences. En effet, le gouvernement souhaite des règles de maintien de l’ordre toujours plus fortes fin de briser nos solidarités. Preuve en est, le premier ministre Edouard Philippe annonce une loi durcissant les sanctions concernant les manifestations avec la mise en place d’un fichier.

Ce sont nos libertés civiles, publiques qui sont bafouées. De facto nos droits fondamentaux remis en question : interdictions de manifester et filtrages des cortèges , détentions arbitraires. Les mesures liberticides gagnent le droit commun et sont un danger à la démocratie.

Dès le 21 novembre, le ministère parlait déjà de manifestants 552 blessés. Le 8 décembre, 1723 personnes ont été interpellées et 1220 placées en garde à vue. Au total ce sont 4 523 interpellations, dont 4 099 ont débouché sur des gardes à vue. Le ministre de l’intérieur à signé un chèque en blanc à la police.

Ils ne font vraiment pas la une de certains grands médias. La recherche de reportages dit « sensationnalistes" concernant les Gilets Jaunes qui attaquent les forces de police ne fait que renforcer cette excessive répression de notre mouvement. C’est une des raisons pour laquelle nous déplorons que des journalistes soient pris à partie sur le terrain, insultés et frappés. Nous dénonçons les casseurs et les personnes radicalisées mais nous refusons d'être associées à ces personnes.

Par ailleurs nous avons envoyé une lettre à l'ONU demandant l'ouverture d'une enquête concernant les viole ces envers les Gilets Jaunes . Vous pouvez signer la pétition ici :

https://www.change.org/p/que-l-onu-ouvre-une-enquête-sur-les-violences-policières-envers-les-gilets-jaunes

 

Lien cagnotte pour Olivier : https://www.lepotcommun.fr/pot/h7cac2qb

Selon le message de Cindy Béziade, rédigé mardi à 20 heures, "Olivier est toujours en réanimation". "Il est toujours inconscient mais réagit à la stimulation", a-t-elle livré mardi soir à "Sud Ouest". 

L’état de santé du quadragénaire, père de trois enfants, est scruté à la loupe par les médias, les gilets jaunes et la préfecture. 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bordeaux et le préfet, pour faire la lumière sur cette intervention. L’Inspection Générale de la Police Nationale a été saisie. 

Les autorités ne sont pas exprimées sur l’état de santé du blessé.

Selon les proches de la victime, un tir de lanceur de balle de défense de la police serait à l’origine de son hospitalisation. 

Thierry PAUL Valette 

fondateur Gilets Jaunes Citoyens

www.giletsjaunescitoyens.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.