thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

156 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 nov. 2018

thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

G20 : la présence de Ben Salman en question

La CIA, après avoir examiné plusieurs sources de renseignement, a conclu que Mohamed Ben Salman est le commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi (source Washington post ). La présence prochaine de MBS au sommet du G20 les 30 Novembre et 1 décembre 2018 reste pourtant maintenue. Thierry Paul Valette

thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Selon le Washington post, la CIA après avoir examiné plusieurs sources de renseignement a conclu que Mohamed Ben Salman , est le commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul début octobre.

Cette opération aurait été facilitée par Khalid Ben Salman, frère du prince héritier et ambassadeur de l’Arabie saoudite aux État-Unis. . C’est lui qui aurait conseillé au journaliste de se rendre sans crainte à l’ambassade où il a été démembré dans une folie meurtrière inédite.

L’Arabie saoudite ayant à plusieurs reprises changé de version sur cette affaire et rien d’important ne pouvant se faire dans ce pays sans l’aval de MBS, le doute est donc permis.

Malgré les dénégations de Ryad et l’inculpation de 11 lampistes dont 5 risquent la peine de mort, tout semble accuser MBS dont la défense consiste à dénoncer de prétendues campagnes de calomnie à son encontre.

Personne n’est dupe. Force est de constater que même ses alliés les plus importants comme les États-Unis et dans une moindre mesure le France ne sont pas convaincus de ces arguments et exigent la vérité sur cette affaire tout en prenant quelque distance.

Par ailleurs, l’offensive meurtrière de l’Arabie saoudite et de ses alliés au Yémen avec son lot de victimes civils dont des millions d’enfants, suscite l’indignation de la communauté internationale.

Dans ces conditions, il est inadmissible que MBS puisse assister au prochaine sommet du G20 les 30 Novembre et 1 décembre 2018 à Buenos Aires. Sa participation entacherait cette conférence diplomatique qui est aujourd’hui le cadre principal de la définition de la gouvernance mondiale et d’une certaine idée de la démocratie.

Le G20 qui regroupe les 20 principaux pays du monde et la plupart des organisations internationales, n’a pas vocation à servir de tribune à des dirigeants criminels en quête de respectabilité.

 Thierry Paul Valette 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER