thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

153 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 nov. 2018

Rassemblement contre la venue du prince d'Abu Dhabi à Paris.`

Le prince héritier Mohammed Bin Zayed al-Nahyan était invité par Emmanuel Macron mercredi à l’Élysée. Une visite qui relance les critiques au sujet des ventes d’armes françaises à ce pays impliqué dans la guerre au Yémen. L'association Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés et le Collectif Contre la Famine au Yémen ont manifesté contre cette venue.Thierry Paul Valette

thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed Bin Zayed al-Nahyan, était attendu mercredi à l’Élysée. Une visite qui relance les critiques d'ONG au sujet des ventes d’armes françaises à ce pays impliqué dans la guerre au Yémen, aux côtés des Saoudiens.

Emmanuel Macronet Mohammed ben Zayed Al Nahyane, prince héritier d'Abou Dhabi

 Les associations juridiques ont organisé un rassemblement de protestation devant l’ambassade des Émirats arabes unis à Paris, capitale française. Un rassemblement organisé par l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés AIDL. L'Égalité Nationale et le Collectif contre la Famine au Yémen étaient présents aussi.

Elles ont réclamé la fin de l’agression saoudienne contre le Yémen. Mohammed ben Zayed, dirigeant d’Abou Dhabi est impliqué dans le massacre du peuple yéménite et nous demandons sa traduction en justice.

Elle ont aussi demandé  au président français, Emmanuel Macron de mettre un terme à la vente d’armes et d’équipements militaires à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour ainsi empêcher la dégradation de conditions de vie des Yéménites de la province de Hudaydah.

thierry Paul valette pour la collectif contre la famine au yémen et l'AIDL

Le Collectif Contre la Famine au Yémen, à appelé l'Élysée à opter pour une politique transparente vis-à-vis du Yémen : « Il faut que la France ouvre les yeux pour voir qui est vraiment l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite est un pays sanguinaire qui n’a aucune pitié pour un journaliste et qui traque ses opposants. De tels comportements ne sont pas rationnels. La France ne doit pas entretenir des relations diplomatiques avec des pays comme l’Arabie saoudite ».

Lors de son séjour à Sanaa, l’émissaire spécial de l’ONU pour le Yémen se penchera sur les préparatifs d’un dialogue permettant le gel des conflits dans la ville portuaire de Hudaydah ainsi que sur la famine qui sévit au Yémen.

thierry Paul valette pour la collectif contre la famine au yémen et l'AIDL

Par ailleurs, Ben Salman est Invité à Buenos Aires les 20 novembre et 1er décembre 2018 au sommet du G20 serait envoyer un terrible message à la famille de Jamal Khashoggi et à tous ceux qui croient qu’il existe encore aujourd’hui des possibilités de contenir la dérive autoritaire et meurtrière du souverain saoudien. 

Le G20 qui regroupe les 20 principaux pays du monde et la plupart des organisations internationales, n’a pas vocation à servir de tribune à des dirigeants criminels en quête de respectabilité.

Thierry Paul Valette

Porte parole du Comité Contre la Faim au Yémen

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre