Journée Internationale des Migrants le 18 décembre

Ce 18 décembre la place de la république accueillera la journée internationale des migrants. Plus nécessaire que jamais à la diffusion par la chaîne CNN d'un reportage sur la vente d'Esclaves en Libye.... Cela coïncide avec l’adoption par l’Assemblée générale des Nations-unies de la Convention internationale sur la protection des droits. Thierry Paul Valette.

La vente #esclaves en #Libye est un crime contre l'humanité. Nous ne pouvons accepter l'impensable dans nos sociétés modernes. La paix dans le monde est plus que jamais nécessaire.

23915720-10155869759683427-6952880003078790783-n


Le #18décembre prochain sera la journée internationale des #migrants, de ces populations que les guerres et les conflits dans le monde obligent à fuir et à quitter leurs pays pour préserver leurs vies.
Ce 18 décembre la place de la république accueillera la journée internationale des migrants.
Plus nécessaire que jamais au vu de la triste actualité de ces dernières semaines suite à la diffusion par la chaîne CNN d'un reportage sur la vente d'Esclaves en Libye....
Cette coïncide avec l’adoption par l’Assemblée générale des Nations-unies de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille le 18 décembre 1990.
24 ans après l’adoption de la Convention, la situation des migrants à travers le monde continue de se dégrader chaque jour et la migration elle-même d’être perçue de plus en plus négativement, comme un fléau dont il faudrait se protéger, qu'il faudrait combattre comme si des vies ne valaient rien.
Il ne faut pourtant pas oublier que l'immigration a permis aux grands pays de se construire en fournissant des travailleurs...
Ces mêmes travailleurs qui sont surexploités et discriminés.
Des salaires très bas aux conditions de travail et de vie , ces populations restent toujours en marge de la société.
Sur tous les continents ont été construits des murs, de grillages et de pierres avec des systèmes de surveillance qui rendent les frontières plus difficile à franchir pour des humains la ou les capitaux circulent sans aucune difficulté.
En cette journée mondiale
– Aucune frontière ne doit empêcher les êtres humains de se déplacer d’un pays à l’autre favorisant les discriminations sociales et raciales entre ceux qui voyagent librement et ceux qui ne sont pas autorisés à le faire.
– La migration ne doit plus être un fléau mais elle doit constituer un droit fondamental des travailleurs à se positionner librement dans un marché du travail globalisé que seules les entreprises prétendent organiser pour leur plus grand bénéfice.
– Inacceptable l’approche sécuritaire et utilitaire de la migration de l’Union Européenne qui transforme les pays en sous-traitant du contrôle migratoire.
– Les associations des Migrant(e)s subsahariens soient reconnues par la communauté européenne.
– Il est impératif de garder notre attachement aux valeurs de fraternité et de solidarité et notre volonté de dévoiler et dénoncer tous les crimes et violations des droits humains dont pourraient être victime toute personne, quelles que soient son origine, sa nationalité ou la couleur de sa peau.


Inscription évènement facebook ici

https://www.facebook.com/events/1523773481009528??ti=ia‬

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.