Le conflit au Yémen n'est pas de la démagogie monsieur Macron

Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi que "c'est pure démagogie que de dire d'arrêter les ventes d'armes" à Ryad suite à l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Il ne voit pas le lien avec l'Arabie Saoudite et les armes. Monsieur Macron de toutes évidences, confond l'éthique et la rhétorique. Thierry Paul Valette

L'affaire Khashoggi à ouvert les yeux du monde sur qui est réellement l'Arabie Saoudite, par ricochet sur le conflit au Yémen. Plus de 5 millions d'enfants sont cloutés aux portes de la famine au Yemen, soit près de 14 millions de personnes concernées au total. La raison ? Comme vous le savez le dramatique conflit au Yemen. Ce drame monsieur le Président vous en ête un des co-responsables mais selon vous il s'agit de pure démagogie. 

Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018 afp.com/Bertrand GUAY Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018 afp.com/Bertrand GUAY

La France équipe la coalition dirigée par L'Arabie Saoudite. Elle a réalisée plusieurs milliards de dollars de bénéfices en quelques années. Ryad est devenu votre deuxième client le plus important. Malgré la guerre au Yémen, vous leur avez livré plus d’1,3 milliard d’euros d’armements en 2017.

La France monsieur le Président a les mains ensanglantées, rouges de sang, vous également. Vous avez la possibilité de cesser toutes relations commerciales dans le domaine de l'armement avec l'Arabie Saoudite. Ce choix, la chancelière allemande Angela Merkel l'a fait. L'Allemagne vient de suspendre ses exportations. Seulement comme vous l'avez indiqué à une journaliste vous questionnant à ce sujet lors d'une visite au salon Euronaval, cela n'est pas votre calendrier !

N'oubliez pas monsieur le President que la France est censé être le pays des droits de l'homme dont vous en êtes le garant. Il n'est donc plus question de calendrier en la matière et encore moins de démagogie.

Vous vous êtes montré indigné à la disparition du journaliste Jamal Khashoghi. À l'annonce de son assasinat vous avez évoqué d'éventuelles sanctions contre l'Arabie Saoudite. Des sanctions à la Benalla monsieur le président ??? Je sais que l'éthique n'a guère de place en politique lorsqu'il s'agit d'argent et vous ne dérogez pas à cette triste réalité.

Jamais vous n'avez émit le moindre signe d'humanité au sujet de tous ces millions d'enfants. Ben Salman que vous avez fièrement reçu à l'Elysee est de facto votre complice. La diplomatie Monsieur le President est devenu une affaire de gros dollars. Des milliards dont ni les français ni les enfants du Yemen ne verront la couleur. Des milliards ensanglantée qui d'une manière ou d'une autre iront aux plus fortunés comme à l'accoutumée !!!

Votre calendrier monsieur le président est celui de la finance, de la honte et de l'orgueil.

Votre responsabilité morale est de tenir compte de l'avis de vos citoyens. Vous ne le faites pas. Si l'éthique semble être un mot absent de votre vocabulaire. Pendant un mandat présidentiel il y a bien plus important au calendrier que de changer la porcelaine pour les convives ou d'installer une piscine pour barboter. Il y a la dignité monsieur le président, celle de la fonction, celle des décisions.

Pendant que vous nous faites des lecons de rhétoriques, des millions d'autres seront en train de crever de faim parce que vous, monsieur le président, vous aurez privilégié la haine à l'amour, l'argent au pain,

Des dizaines de millions d'hommes, de femmes, se sont battus, sont tombés pour la France. Ils ont payés de leurs vies pour que notre pays garde sa dignité et préserve ses valeurs avec fierté. Leur sang à coulé afin que l'héritage du siècle des Lumières : "Liberté, Egalité, Fraternité", perdure.
Mais ils ne sont certainement pas morts pour vous donner le droit de considérer que la vie de millions de personnes soient une question de calendrier monsieur le président.

Thierry Paul Valette

Collectif contre la famine au Yémen : https://www.facebook.com/CollectifContreLaFamineAuYemen/

Pétition du collectif :  https://www.change.org/p/stop-aux-ventes-d-armes-sauvons-les-enfants-au-yémen-save-children-in-yemen?fbclid=IwAR31fh_Wyzidz1uR_QFDqyCCOe32ebLJ_FrI_2E8YX_6v2sWbbOREm_hj3k

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.