thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

153 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 juil. 2017

Colloque au Sénat: crise du Golfe persique entre Qatar et Arabie Saoudite.

Au Sénat était organisé le 27 Juillet par la chaîne de télévision BDMTV et le club géopolitique, autour de spécialistes et journalistes un colloque sur la crise du Golfe persique avec ses enjeux et conséquences sur les libertés.L'ancien sous secrétaire général de l'ONU Lansana Kouyaté était présent pour l'occasion.En voici donc le compte rendu. Thierry Paul Valette.

thierry paul valette
Co/Fondateur pour le rassemblement des "Gilets Jaunes Citoyens" porte parole Comité Famine au Yemen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

COLLOQUE AU SENAT , 27 JUILLET 2017

Colloque au Sénat sur la crise du Golfe persique

Contexte du colloque sur la crise du Golfe persique.

Le 5 Juin 2017, l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar. D'un commun accord il est décidé de la fermeture de leur espace aérien, de leurs frontières terrestres et maritimes.

Cette rupture avec l'Etat du Qatar, petite mais très riche monarchie pétrolière et gazière, se justifie selon cette coalition en raison de son soutien au terrorisme ( al-Qaida, EI, les frères musulmans ).

Un ultimatum et treize conditions ont été adressés au Qatar dont la fermeture de la chaîne de télévison Al Jazeera et la fin des relations avec l'Iran. Conditions jugées inacceptables qui portent atteinte à la défense de la liberté d'expression et fortement dénoncées par les Nations Unies.

Crise au Moyen Orient et atteinte aux libertés de la presse .

Il s'agit là d'une crise majeure sans précédent dont les enjeux multiples bouleversent l'échiquier des stratégies géopolitiques et diplomatiques.

C'est dans ce contexte tendu que la chaîne de télévision BDMTV et le club géopolitique ont décidé de l'organisation d'un colloque au Sénat pour échanger autour des enjeux et des conséquences de cette crise sur les libertés. Cette soirée de réflexion réunissait pour l'occasion des journalistes , des décideurs politiques , des responsables de structure, des spécialistes du Moyen Orient triés sur le  volet.

L'ensemble des sujets brûlants de cette actualité ont été abordés dans un climat serein où le débat n'a laissé place à aucune polémique ni règlement de compte. Le succés de ce colloque montre de facto que le meilleur des médiateurs n'est autre que l'échange dans le respect des valeurs. 

Déroulement de ce colloque organisé au Sénat.

Devant une salle comble, huit conférenciers sont intervenus autour de deux tables rondes d'une demie heure chacune. Chacun disposant d'un temps de parole de sept minutes pour s'exprimer avant chaque séance de questions/réponses d'un quart d'heure.Ibrahim Sorel Keita, le président de BDMTV a animé ces débats qui ont été précédés de la lecture d'un texte par Thierry Paul Valette,auteur et fondateur du mouvement de l'Egalité Nationale.

Ouverture du COLLOQUE avec Ibrahim Sorel Keita et Thierry Paul Valette

-PREMIERE TABLE RONDE: DEVELOPPEMENT GEOPOLITIQUE DE LA SITUATON ET SORTIE DE CRISE 

Composée de Loic Tribot La SPIERE (délégué général du CEPS, Centre d'Etudes et de Prospective Stratégique), Anne GIUDICELLI (directrice de l'agence Terrorisc), Emmanuel DUPUY (président de l'IPSE Institut Prospective et Sécurité en Europe) ainsi que Nabil Ennasri, directeur de L'observatoire du Qatar.

Colloque au Sénat , première table ronde avec  Loic Tribot La SPIERE , Anne GIUDICELLI , Emmanuel DUPUY ,Nabil Ennasri,

-SECONDE TABLE RONDE: QUESTION DES LIBERTES ET REFUS DE LA CENSURE

Autour de Clarence RODRIGUEZ (grand reporter et ex correspondante de radio France en Arabie Saoudite), Malik BOUMEDIENE (professeur de droit international et humanitaire à l'université de Toulouse et de Naplouse), Karim BAILA (grand reporter et auteur) et la directrice de l'intégration de l'ONG France Terre d'Asile: Fatiha Mlati.

Première table ronde du colloque avec Clarence RODRIGUEZ , Malik BOUMEDIENE , Karim BAILA et  Fatiha Mlati.

 CE QUE NOUS POUVONS RETENIR DES DIFFERENTES INTERVENTIONS:

Loic Tribot La Spiere ouvre fort cette première table ronde. Selon lui "Les pays du Golfe ne s'aiment pas,la religion est un bouc émissaire pour ne pas aller plus loin.

Les premieres analyses de ce débat démontrent bien que les enjeux de cette crise du Golfe persique vont bien au-delà de certaines velléités locales. Anne Giudicelli réaffirme les dangers de cette crise sur le Moyen Orient la définissant comme une "Guerre froide du désert". Une guerre qui selon elle "profite à l'Iran" .

Les Etats-unis et la Russie sont pointés du doigt par Emmanuel Dupuy :"Ces pays concluent des pactes avec des personnalités saoudiennes condamnées dans un rapport de 28 pages"

Nabil Ennasri souligne que :"la société civile devrait prendre en main cette crise et les difficultés du Golfe"

Cette première table ronde, dans le court temps qui lui était imposé, est pavenue à exposer l'importance géopolitique de cette crise au travers de ses enjeux, une crise prévisible qui si elle perdure risque de destabiliser un certain ordre mondial.

Les réserves gazières et les intérêts de quelques pays exterieurs ( Chine,Russie etc...) compliquent la tâche. Au- delà des résultantes diplomatiques, les aspects financiers et économiques ne sont pas de moindre importance.

Colloque au Sénat

La question de la liberté de la presse était au coeur de la seconde table ronde au travers de la chaîne Al Jazeera présente au colloque. La coalition contre le Qatar ayant exigé la fermeture de celle-ci dans son ultimatum.

Les 4 intervenants ayant dénoncé cette prise d'otage et chantage comme une véritable atteinte aux libertés mettant en péril les avancées démocratiques des pays du Moyen Orient. Ce fut l'occasion pour Clarence Rodriguez de revenir sur le contexte de l'écriture de son livre:"Révolution sous le voile" retraçant le parcours et le combat des femmes au travers de 8 portraits féminins.

Karim Bailla, auteur et grand reporter, a présenté son reportage très remarqué sur l'eldorado du Qatar aux yeux des beurs" réalisé pour Envoyé Spécial et défendu la liberté de la presse.

L'ancien sous secrétaire général de l'ONU. et ancien premier ministre de Guinée Lansana Kouyaté.A ses côtés Thierry Paul Valette le fondateur de l'Egalite Nationale.

C'est l'ancien sous secrétaire général de l'ONU et ancien premier ministre de Guinée, pays dont le président s'est proposé comme médiateur, qui clôturera habilement ce colloque par une trés belle prise de parole. Lansana Kouyaté a pointé avec beaucoup d'humour le processus maladroit de la sortie de crise au Moyen Orient: "La multitude de médiateurs paralyse trop cette crise du Golfe, aussi il va nous  falloir trouver un médiateur pour gérer les médiateurs" . 

A NOTER

Des remerciements sont adressés à Madame la sénatrice et ex-ministre Helene CONWAY-MOURET qui a facilité la tenue de ce colloque ainsi quà Madame la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam qui nous a assuré de sa totale disponibilité.

Une surchage du calendrier parlementaire avec vote au même moment à l'Assemblée Nationale a empêché la députée Sonia Krimi confirmée d'être présente et le député Alexis CORBIERE non confirmé, d'y participer.Tous deux excusés par Ibrahim Sorel Keita.

Au vu de la qualité des interventions et de l'engouement du public pour ce colloque, il est prévu, dés la rentrée de septembre, d'organiser un autre évènement.

Mais auparavant un appel au Président de la République sera publié à l'initiative des organisateurs et de certains intervenants. A suivre...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann