Venue du pape François aux Émirats arabes unis, une visite qui pose problème.

Du 3 au 5 février 2019, la visite du pape François est programée aux Émirats arabes unis. Cette visite papale est un très mauvais signal envoyé pour la paix et risque de légitimer un régime responsable de la guerre au Yémen. Thierry Paul Valette

Du 3 au 5 février 2019, la visite du pape François est programée aux Émirats arabes unis.

A l’occasion de sa venue à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, du 3 au 5 février 2019, le pape François rencontrera de nombreux représentants religieux, dont Ahmed Al-Tayeb, cheikh d’Al-Azhar. Le pape François l’avait rencontré pour la dernière fois en octobre 2018 au Vatican.  

Cette visite papale est un très mauvais signal envoyé pour la paix et risque de légitimer un régime responsable de la guerre au Yémen.

Du 3 au 5 février 2019, la visite du pape François est programée aux Émirats arabes unis. © Thierry Paul Valette , gilets jaunes citoyens Du 3 au 5 février 2019, la visite du pape François est programée aux Émirats arabes unis. © Thierry Paul Valette , gilets jaunes citoyens

Pourtant, le pape avait déclaré : "« Quand on lit les nouvelles des conflits, on pense à celles de la faim des enfants au Yémen, fruit de la guerre″.

Après quatre ans de guerre civile, le Yémen ne cesse de s'enliser dans un conflit meurtrier qui affame les populations civiles. Le conflit au Yémen c'est des dizaines et des dizaines de milliers de victimes, plus de 1,8 million d’enfants qui souffrent de malnutrition et des centaines de milliers qui risquent leur vie. Un pays devenu un véritable enfer pour les enfants. L′UNICEF estime qu'un enfant meurt toutes les dix minutes. 

http-o-aolcdn-com-hss-storage-midas-46f982257e18c6a8ea5e4333370f508b-205606583-rtx3dfg0

Le conflit s’est internationalisé depuis que l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, deux des plus riches pays de la région, dirigent une coalition militaire de dix pays arabes sunnites combattant les Houthis, sous le parrainage des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France.

yemen-l-arabie-saoudite-et-ses-allies-passent-a-l-attaque

Les Émirats arabes unis appartiennent à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui, depuis 2015, combat au Yémen. Ils représentent la deuxième force militaire, après l’Arabie saoudite. Les Émirats arabes unis ont joué un rôle important dans l’offensive contre le port stratégique d'Hodeida sur la Mer Rouge qui permettait l’approvisionnement du Yémen en aide humanitaire.

Par ailleurs, l'affaire du meurtre de Jamal Khashoggi, cet éditorialiste critique du pouvoir saoudien, avait marqué l'opinion internationale. Il n'avait plus donné signe de vie depuis son entrée au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul avant d'être déclaré assasiné. 

Les Émirats arabes unis sont irrespectueuses des normes internationales et nuisent à la stabilité régionale. 

Par conséquent, cette visite prochaine du pape François aux Émirats arabes est un mauvais signal envoyé à la coexistance humaine. Le Pape est censé être un défenseur de la paix dans le monde, sa volonté d'améliorer les relations interconfessionnelles ne doit pas se faire en fermant les yeux sur la réalite du rôle ambigu des Émirats arabes unis dans le conflit au Yémen.

Une pétition de soutien est en ligne ici : https://www.change.org/p/pape-françois-non-à-la-visite-du-pape-aux-émirats-arabes-unis

Un rassemblement se tiendra samedi 2 février, de 15H00 à 16H00, 10, avenue du Président Wilson
75116 Paris

Thierry Paul Valette

Pour le Comité contre la Famine au Yémen : https://www.facebook.com/CollectifContreLaFamineAuYemen/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.